Traitement ostéopathique d’une lombalgie chronique

Sans titreUne étude bien construite en contradiction avec les récentes méta-analyses

Le Dr Licciardone est un chercheur persévérant. Il publie depuis de nombreuses d’années sur la lombalgie et son traitement ostéopathique [1,2]. 

Ses écrits sont repris par une dernière méta-analyse sur le sujet [3].

Sa dernière étude retrouvée dans Manual Therapy [4] et dans les Annals of Family Medecine [5] (mêmes patients ?) tente de passer sous les fourches caudines des revues Cochrane qui, il y a quelques temps déjà, ne concluaient pas à une supériorité des pratiques ostéopathiques comparativement à un placebo dans la lombalgie aiguë, ou tout autre traitement physique dans la lombalgie chronique, avis retrouvé lors de cette analyse de l‘INSERM 

Il semble a contrario conclure à un fort impact des techniques ostéopathiques dès lors qu’elles ne sont pas standardisées (telle manoeuvre, dans telle position, pour tous les patients du groupe expérimental), en six séances de traitement réparties sur 8 semaines, soit l’abord globaliste revendiqué depuis toujours dans ce concept. 

Un dialogue de sourds : 

Cette « boite noire » de techniques non clairement indiquées lui est reprochée, dans le JOAA 

Elle est pour lui l’algorithme ostéopathique expliquant pour quelle raison un traitement selon ce concept offre des résultats que ne procurent pas des techniques isolées de manipulation vertébrale, sauf de façon marginale.

Un début d’analyse en français de cet article est réalisé par Marjolaine Dey, une ostéopathe de Fontainebleau, sur son blog Ostéopathie Aujourd’hui « Evidence-informed osteopathy », une initiative de « ni-ni » qui mérite d’être saluée… 

En bref, ces études disent quoi :

Demander à des ostéopathes chevronnés de :

1- noter si leur patient lombalgique chronique présente des « lésions ostéopathiques » classiques d’une lombalgie :

  • décalage de la symphyse pubienne
  • tension du psoas
  • raideur segmentaire lombaire
  • différence de longueur des membres inférieurs
  • sacrum « pas en place »

Soit des signes cliniques à la fiabilité très faible voire nulle, et à la validité inconnue…

2- Traiter ces patients

3- Comparer ces traitements avec un traitement factice (ultrasons de mémoire)

Il apparaît que l’ostéopathie est bénéfique sur les lombalgiques chroniques mais que ….

… la présence ou non des signes cliniques et de leur traitement est sans rapport aucun avec les améliorations du patients.


Références bibliographiques : 

[1] Licciardone JC, Stoll ST, Fulda KG, Russo DP, Siu J, Winn W, Swift J Jr. Osteopathic manipulative treatment for chronic low back pain: a randomized controlled trial. Spine. 2003;14(13):1355–1362. 

Résumé de l’article disponible en ligne 

[2] Licciardone JC, Brimhall AK, King LN. Osteopathic manipulative treatment for low back pain: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. BMC Musculoskelet Disord. 2005;14:43. doi: 10.1186/1471-2474-6-43. 

Article disponible en ligne 

[3] Orrock PJ, Myers SP. Osteopathic intervention in chronic non-specific low back pain: a systematic review. BMC Musculoskelet Disord. 2013 Apr 9;14:129. doi: 10.1186/1471-2474-14-129. 

Article disponible en ligne 

[4] Licciardone JC, et al., Outcomes of osteopathic manual treatment for chronic low back pain according to baseline pain severity: Results from the OSTEOPATHIC Trial, Manual Therapy (2013), 

[5] John C. Licciardone et al. Osteopathic Manual Treatment and Ultrasound Therapy for Chronic Low Back Pain: A Randomized Controlled Trial Ann Fam Med March/April 2013 11:122-129; doi:10.1370/afm.1468 

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s