La gymnastique hypopressive abdominale à l’épreuve des faits


pregnant woman holding her tummy standing near green leaf plants
Photo de Leah Kelley sur Pexels.com

Évoquer en formation qu’il y a beaucoup plus d’affirmations que de preuves dans l’intérêt de renforcer les abdominaux de nos patients provoque toujours la même répartie : il y a toujours une stagiaire qui évoque la gymnastique hypopressive abdominale, parce que, quand même «ça marche».

Pour avancer cela, je me basais sur quelques études éparses compilées dans cet article de 2012 sur l’intérêt de la rééducation abdominale dans la lombalgie.

Pour ce qui en est précisément de la gymnastique hypopressive, et notamment pour les prises en charge liées aux incontinences, je n’avais pas a ce jour de réponse, n’ayant pas vu passer d’études portant sur l’efficacité de la méthode de Mr Caufriez.

C’est en train de changer et c’est bien.

Déjà, il y a quelques temps, j’avais vu passer cette étude.

La dernière en date :

En 2018, pour vérifier si des exercices hypopressifs (GH) peuvent améliorer les symptômes du prolapsus des organes pelviens de manière égale ou supérieure au classique renforcement des muscles du plancher pelvien (RMPP), une étude contrôlée randomisée a été réalisée conjointement par les départements de physiothérapie et de gynécologie de l’université brésilienne d’Überlandia.

Méthodes

Des femmes souffrant d’un prolapsus de stade II non traité, ayant la capacité de contracter leurs muscles du plancher pelvien ont été invitées à participer.

Indicateurs

  • Les symptômes du prolapsus mesurés par le score Prolapse Quality of Life (P-QoL)
  • Leur gravité mesurée par le score Pelvic Organ Prolapse Quantification System
  • La fonction des muscles du plancher pelvien.

Procédures

Elles sont décrites dans l’article, en accès libre.

Posologie

Le protocole comprenait trois sessions initiales pour apprendre à effectuer les exercices correctement, suivies de 3 mois d’exercices avec progression mensuelle.

L’intervention a consisté en 12 semaines de RMPP ou de gymnastique hypopressive, exercices à la maison couplés à des séances bimensuelles avec un physiothérapeute.
Les sujets ont rempli un agenda des exercices pour déterminer leur assiduité.

Validité

Le RMPP présentait de meilleurs résultats sur certains symptômes du prolapsus et sur son impact et les limitations sociales et personnelles qu’il induit. Le nombre de symptômes en fin de traitement était en moyenne de 1,7 (± 1,2), pour une moyenne de 2,8 (± 1,1) dans le groupe de gymnastique hypopressive.

La taille de l’effet était très faible : 1,01 en faveur du groupe RMPP IC95% [1,002 à 1,021].

Conclusion

Les deux groupes ont présenté une amélioration des symptômes du prolapsus, de la qualité de vie, de sa sévérité, avec un avantage modéré en faveur de la rééducation «classique».

Comme toujours, comparer uniquement deux méthodes n’est pas ce qu’il y a de plus rigoureux : il faudrait un 3° groupe en liste d’attente pour comparer ces méthodes thérapeutiques à… Rien.

Maintenant, il existe suffisamment de preuves en faveur de la prise en charge rééducative pour comparer simplement une méthode «expérimentale» à ce qui se fait classiquement. Ce que dit cette étude, c’est qu’on peut continuer à aimer le classique pour tonifier le plancher pelvien.

Et peut être utiliser la GH comme alternative dès lors que les manoeuvres intra-pelviennes sont difficiles ou impossibles à réaliser ?


Références bibliographiques

nau.v38.1.coverResende APM, Bernardes BT, Stüpp L, Oliveira E, Castro RA, Girão MJBC, Sartori MGF. Pelvic floor muscle training is better than hypopressive exercises in pelvic organ prolapse treatment: An assessor-blinded randomized controlled trial. Neurourol Urodyn. 2019 Jan;38(1):171-179. doi: 10.1002/nau.23819.

(Article en accès libre)

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s