L’élévation active d’épaule est limitée : travail des abaisseurs


Longtemps débattue entre les kinésithérapeutes partisans de cet exercice et ceux le décriant, il semble que son emploi précoce peut être très utile même en phase de début d’une capsulite rétractile, puisqu’il permet un travail puissant contre fortes résistances en position basse (donc peu ou pas douloureuse) de l’épaule.

Si le mode d’action n’est pas biomécanique mais qu’il sert à persuader le cerveau du patient de la robustesse de son épaule…

Travail actif des adducteurs et des muscles de la sonnette médiale 

Procédure 

Le patient assis est invité à réaliser un appui bilatéral sur les accoudoirs d’un fauteuil. Pour majorer l’appui des coudes, la glène doit regarder vers le caudal et s’horizontaliser pour exercer une pression sur la tête humérale. La scapula se place activement en sonnette médiale, ce qui réalise une abduction relative.

Les doigts ou une serviette contactant le creux axillaire peuvent majorer cette sollicitation.

3

Validité 

boussoleIl semble possible d’éduquer des étudiants kinésithérapeutes au recentrage de l’épaule, un gain millimétrique étant objectivé à la radiographie après six séances d’éducation [13]. Elle n’est retrouvée que chez un sujet sain sur deux, uniquement ceux réalisant une sonnette médiale de la scapula lors du mouvement [14]. 

Une étude [15] a comparé le recentrage actif de la tête humérale à une rééducation standard chez 69 patients souffrant d’impingement et suivis durant un an. Les traitements ont été réalisés pendant 6 semaines, au cours de 15 séances et les patients étaient invités à réaliser quotidiennement des exercices à la maison.

Il n’y avait pas de différence au score de Constant à 3 mois entre les groupes, mais la partie du score s’intéressant à la douleur apparaissait plus favorable au traitement expérimental (12,2 points ± 2,8 versus 9,9 ± 2,9 soit une différence cliniquement significative de points 2,1 IC95%[0,7 – 3,5] (p à 0,004).

Le Shoulder Sling

Là encore, lors de l’abaissement des coudes contre résistance, les scapulas réalisent une sonnette médiale, ce qui correspond à une ébauche d’abduction scapulo-humérale en position basse et indolore.

1
Photo provenant de l’article de Rawat

Matériel 

L’exercice nécessite une bande élastique de type Theraband ® rouge ou Elastiband ®.

Procédure 

Le sujet est debout ou assis. La bande élastique, liant la région cervico-thoracique au coude crée un vecteur de résistance orienté vers le médial et le crânial et stimule l’abaissement. Le sujet réalise un abaissement actif contre résistance vers le bas et le dehors et un relâchement passif. 

Posologie 

Elle est de 3 séances hebdomadaires durant 4 semaines. 

Validité 

boussoleSon emploi conjoint à d’autres techniques actives et passives permet une amélioration significative de la fonction de la douleur et des amplitudes de patients souffrant de capsulite rétractile et milite en faveur d’un abord actif précoce [1]

Variante bilatérale 

Les ganses distales d’un Élastiband ® ensèrent la partie proximale des avant-bras. Son centre prend appui sur la région cervico-thoracique. La réalisation en bilatéral permet une meilleure symétrie.

2
Make scapula great again

Travail de recentrage de la tête humérale par les abaisseurs

3

Le traitement comporte deux parties :

1°- Apprendre à abaisser la tête humérale lors de l’abduction passive de l’épaule, par un contrôle actif de la scapula, à l’aide du grand pectoral et du grand dorsal, puis acquisition de la perception de ce mouvement

2°- Réaliser un abaissement actif à l’aide des muscles pré-cités lors d’une abduction active du membre supérieur. 

  • D’abord entre 0 et 90° d’abduction, le coude étant fléchi à 90°. 
  • Secondairement, coude tendu, l’abduction complète du membre supérieur était réalisée, sans lest, puis à l’aide d’un poids de 500 grammes.

Variante 

4

Le patient peut aussi se dégager de l’appui fessier, coudes tendus.


Références bibliographiques

[1] Rawat P, Eapen C, Seema KP. Effect of rotator cuff strengthening as an adjunct to standard care in subjects with adhesive capsulitis: A randomized controlled trial. J Hand Ther. 2016 Nov 21

[13] Afonso C., Vaillant J. Apprentissage du recentrage actif de la tête humérale. Etude radiologique de l’espace sous-acromial. Annales de Kinésithérapie tome 27 n°1. 2000

[14] Barbier C., Caillat-Miousse J-L. étude radiologique préliminaire de l’influence de « l’abaissement actif » de la tête humérale, sur la variation de l’espace sous-acromial. Annales de Kinésithérapie tome 27 n°1. 2000

[15] Beaudreuil J, Lasbleiz S, Richette P, et al. Assessment of dynamic humeral centering in shoulder pain with impingement syndrome: a randomised clinical trial. Ann Rheum Dis. 2011 Sep;70(9):1613-8.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Je fais un mémoire de kinésithérapie sur les abaisseurs longs et je cherche désespérément les articles Afonso C., Vaillant J. Apprentissage du recentrage actif de la tête humérale. Etude radiologique de l’espace sous-acromial. Annales de Kinésithérapie tome 27 n°1. 2000 et Barbier C., Caillat-Miousse J-L. étude radiologique préliminaire de l’influence de « l’abaissement actif » de la tête humérale, sur la variation de l’espace sous-acromial. Annales de Kinésithérapie tome 27 n°1. 2000, en intégralité.
    Les auriez vous puisqu’ils sont dans vos sources, et pourriez vous me les faire passer?
    Cordialement.
    Marjorie H

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s