Neurodynamique et canal carpien

Selon le guide clinique du JOSPT, les preuves d’efficacité concernant la prise en charge neurodynamique sont insuffisantes. Les auteurs sont souvent les mêmes (Fernandez de Las Penas, Wolny & Linek).  

La faute à l’Europe ?

Les espagnols sont beaucoup plus efficaces que les polonais : ils arrivent à faire en 3 séances ce que ne peuvent pas réaliser les polonais en 20 prises en charge. Comment est-ce possible ?

Wolny enfonce le clou

J’avais déjà publié deux notes sur des précédentes études de Wolny et de ses copains, dont l’une parrainée par Schaklock himself :

Efficacité de la thérapie manuelle dans le traitement du canal carpien

Technique neurodynamique versus technique fictive. Quelle différence sur un canal carpien ?

Une dernière vient de sortir et est déjà dans le guide…

Elle inclut 103 patients souffrant d’un syndrome du canal carpien léger à modéré (53.95 ± 9.5 ans) a comparé cette prise en charge avec un groupe sans traitement. 

Indicateurs 

L’EµG, la douleur, le Boston Carpal Tunnel Questionnaire, la force de serrage et la pince avant et immédiatement après le traitement (EµG un mois après). 

Procédure 

Il s’agissait uniquement de techniques de glissement et de mise en tension du nerf médian pratiquées le patient en décubitus. 

Posologie 

Trois séries de 60 répétitions de glissements et mises en tension séparées par des intervalles de repos de 15 secondes, soit une durée de l’ordre de 20 minutes de traitement. Deux séances par semaine pendant 10 semaines. 

Autres conditions 

Les kinésithérapeutes avaient plus de 10 ans d’expérience en neurodynamique. Les séances étaient infra-douloureuses. Les patients ne bénéficiaient d’aucune autre thérapie. 

Résultats 

Des améliorations statistiquement significatives de la vitesse de conduction, de la douleur et de la sévérité des symptômes, mais pas de la force de serrage, ont été retrouvées. Les déficits sont fortement améliorés.

Pourquoi tant de différences entre les auteurs ?

Parce que d’autres techniques ont été appliquées par les espagnols, venant potentialiser les résutltats du traitement neurodynamique ? Les polonais ont essayé, dans une étude précédente, le massage et la mobilisation passive en plus des techniques neuro-dynamiques, mais cela ne semble pas améliorer fortement les résultats.

Parce que les espagnols sont plus optimistes que les polonais ?

Je suis étonné du traitement : même en se limitant aux techniques neurodynamiques, faire 180 mouvements en une séance, il ne faut pas être dérangé par la sonnerie du téléphone… Et puis, n’est-ce pas trop ? Irritant pour les structures neurales ? On va garder à l’esprit que cette technique a une efficacité intrinsèque, ce qui n’est déjà pas si mal, mais qu’elle doit peut être être accompagnée d’un contexte thérapeutique (discours, autres techniques, manipulation vertébrale ?)


Références bibliographiques 

crea_33_5.coverWolny T, Linek P. Is manual therapy based on neurodynamic techniques effective in the treatment of carpal tunnel syndrome? A randomized controlled trial. Clin Rehabil. 2019;33:408-417

Hand Pain and Sensory Deficits: Carpal Tunnel Syndrome. Clinical Practice Guidelines Linked to the International Classification of Functioning, Disability and Health From the Academy of Hand and Upper Extremity Physical Therapy and the Academy of Orthopaedic Physical Therapy of the American Physical Therapy Association. J Orthop Sports Phys Ther. 2019;49(5):CPG1-CPG85. doi:10.2519/jospt.2019.0301 

(Article en accès libre)

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s