Vera, elle est plus forte que toi


gif-vera-low.gif

Kinésithérapie virtuelle après PTG

Aux USA, la kinésithérapie coûte cher et c’est pas pour tout le monde. Le but de la présente étude était d’examiner l’effet d’un programme virtuel de kinésithérapie sur les coûts des soins de santé et les résultats cliniques par rapport aux soins traditionnels après PTG.

Méthodes 

Au moins 10 jours avant la pose d’une PTG, les patients sur 4 sites cliniques ont été inscrits et randomisés en deux groupes :

  • Un programme de kinésithérapie virtuelle VERA (Virtual Exercise Rehabilitation Assistant), impliquant un coach avatar, simulé numériquement, une biométrie tridimensionnelle à domicile et une téléréadaptation avec la supervision à distance par un physiothérapeute. Du style Xbox avec Kinect.
  • Une prise en charge traditionnelle avec kinésithérapeute à domicile ou en cabinet. 

Indicateur principal

Le coût total des soins de santé pour la période post-opératoire de 12 semaines. 

Indicateurs secondaires

Le Knee injury and Osteoarthritis Outcome Score (KOOS, la flexion / extension et la vitesse de marche à 6 et 12 semaines, les évènements indésirables survenus lors des 12 semaines (chutes, douleurs et ré-admissions à l’hôpital signalées par les patients).

Résultats 

Sur 306 patients (65 ans de moyenne d’âge, dont 62,5% de femmes) randomisés de novembre 2016 à novembre 2017, 290 avaient une PTG et 287 (dont 143 dans le groupe PT virtuel et 144 dans le groupe de soins habituels) ont terminé l’essai. 

  • Le physiothérapeute virtuel coûtait presque trois fois moins à 12 semaines que le vrai ( une médiane de 1050 $ par rapport à 2805 $; p <0,001). 
  • Les coûts moyens étaient inférieurs de 2 745 $ pour les patients de VERA. 
  • Ils ont eu moins de réhospitalisations que le groupe de soins habituels (12 contre 30; p = 0,007). 
  • Le KOOS à 6 semaines n’était pas diffférent à 6 semaines (différence de 0,77 IC90%[-1,68 à 3,23] comme à 12 semaines (différence de -2,33 IC90%[-4,98 à 0,31]. 
  • Extension, flexion du genou et vitesse de marche à 12 semaines n’étaient pas différentes non plus. 
  • Ils chutaient juste un peu plus en virtuel qu’en réel (19,4% des patients de VERA pour 14,6% des patients en soins habituels (soit une différence de 4,83% IC à 90%[-2,60 à 12,25], une différence considérée comme non significative.

Conclusion des auteurs 

Par rapport au physiothérapeute traditionnel à domicile ou en clinique, le physiothérapeute virtuel avec téléréadaptation pour une supervision clinique qualifiée a considérablement réduit les coûts de soins de santé de 3 mois après une PTG tout en offrant une efficacité similaire. 

Ces résultats ont des implications importantes pour les patients, les systèmes de santé et les organismes payeurs. La physiothérapie virtuelle avec surveillance clinique doit être envisagée pour les patients traités par PTG.

Commentaires 

16,13 € * 5 séances par semaine * 12 semaines = 967,8 € de prise en charge. Au cours actuel du dollar, VERA encore peut aller se rhabiller. Mais peut être être que nous devrions prendre en main ces nouveaux outils avant qu’ils ne nous soient imposés ?


Références bibliographiques 

usaBettger JP, Green CL, Holmes DN, et al. Effects of Virtual Exercise Rehabilitation In-Home Therapy Compared with Traditional Care After Total Knee Arthroplasty: VERITAS, a Randomized Controlled Trial. J Bone Joint Surg Am. 2019 Nov 18. doi: 10.2106/JBJS.19.00695. Article en pré-publication.

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s