Kinésithérapie de l’apnée du sommeil : rééduquer les muscles oro-pharyngiens


bouche cheveu cheveux dame
Photo de Oleg Magni sur Pexels.com

Selon les auteurs de cet article, l’apnée obstructive du sommeil est principalement liée au dysfonctionnement des muscles oro-pharyngiens. 

Leur rééducation peut permettre de maintenir la perméabilité des voies aériennes supérieures. 

L’apnée obstructive du sommeil (AOS) est caractérisée par un effondrement à plusieurs niveaux des voies aériennes supérieures. 

Le but de cette étude était d’étudier les effets de la kinésithérapie.

Méthodes : 

Quinze sujets souffrant d’une AOS modérée ou grave récemment diagnostiquée ont été répartis au hasard entre un groupe d’intervention et un groupe témoin. 

Le groupe d’intervention a bénéficié d’une intervention de physiothérapie en milieu hospitalier pendant 12 semaines, tandis que le groupe de contrôle a été maintenu en attente pendant 12 semaines. 

Indicateurs 

Les données de la polysomnographie (PSG) et les performances des muscles oropharyngés et respiratoires ont été mesurées avant et après l’intervention.

Procédure 

Il s’agit d’un renforcement des muscles des voies aériennes supérieures, des muscles respiratoires, linguaux. Il est décrit dans l’article en accès libre.

Le programme de 20 minutes de renforcement des muscles des voies aériennes supérieures comprenait les niveaux rétropalatin, rétroglossal, hypopharyngé, facial et temporomandibulaire (TMJ). 

Posologie : 

2 séries de 10 répétitions, entrainement en ambulatoire à l’hôpital deux fois par semaine avec un programme supplémentaire à domicile chaque jour.

Résultats : 

BoussoleDans le groupe d’intervention (n = 8), l’AHI (Apnea-Hypopnea Index) a été significativement amélioré (de 46,96 ± 19,45 à 32,78 ± 10,78 événements/h, p = 0,017) . 

Dans le groupe de contrôle (n = 7), l’AHI a significativement augmenté (de 35,77 ± 17,49 à 42,96 ± 17,32 événements/h, p = 0,043). 

Alors que le groupe témoin n’a pas changé entre la période précédant et suivant l’intervention, le groupe d’intervention a démontré que d’autres résultats de la PSG s’étaient améliorés de manière significative, notamment l’indice d’éveil (46,04 ± 18,9 contre 32,98 ± 8,35/h), la SpO2 moyenne (92,88 ± 2,1 contre 94,13 ± 1,46 %) et l’indice de désaturation en oxygène (ODI) (31,13 ± 19,48 contre 20,57 ± 7,83/h).

Conclusion : 

Cette thérapie physique complète peut être prescrite pour l’amélioration clinique significative de l’apnée du sommeil chez les patients souffrant d’AOS modérée et sévère.


Références bibliographiques 

taiwanHsin-Yu Lin, Chih-Ju Chang, Chan-Chi Chiang, Po-Lan Su, Cheng-Yu Lin, Ching-Hsia Hung. Effects of a comprehensive physical therapy on moderate and severe obstructive sleep apnea- a preliminary randomized controlled trial. J Formos Med Assoc. 2020 Dec;119(12):1781-1790. doi: 10.1016/j.jfma.2020.01.011. 

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre.

Un commentaire

Répondre à L’apnée du sommeil : une mission pour SuperKiné ! Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s