Diaphragme et lombalgie


Photo de Gelatin sur Pexels.com

Le but de cette étude randomisée en double aveugle était de voir l’intérêt du travail du diaphragme dans une lombalgie. Elle part du principe que la lombalgie chronique non spécifique ne peut être isolé qu’à un problème musculo squelettique.

Population

66 participants (18-60 ans)

Lombalgiques non spécifiques d’au moins 3 mois

Deux groupes : un groupe traitement manipulatif + techniques spécifiques du diaphragme (33 personnes)/un groupe traitement manipulatif + traitement fictif du diaphragme (33 personnes)

Outils de mesure

5 séances sur 4 semaines

Chaque séance durait 45 minutes.

Le physiothérapeute avait plus de 10 ans d’expérience.

  • questionnaire abrégé de Mc Gill
  • EVA
  • questionnaire Roland-Morris
  • indice de handicap Oswestry

Evaluation au départ, à la 4ème semaine et à la 12ème semaine

Résultats

Amélioration statistiquement significative pour toutes les variables à la 4ème semaine et à la 12ème semaine

  • questionnaire abrégé de Mc Gill différence moyenne -6,2 ; intervalle de confiance à 95%, -8,6 à -3,8
  • EVA différence moyenne -2,7 ; intervalle de confiance à 95%, -3,6 à -1,8
  • questionnaire Roland-Morris différence moyenne -3,8 ; intervalle de confiance à 95%, -5,4 à -2,2
  • indice Oswestry différence moyenne -10,6 ; intervalle de confiance à 95%, -14,9 à 6,3

Techniques diaphragmatiques

1. Pression verticale douce appliquée pendant 5 minutes au niveau du diaphragme.
2. Technique d’étirement des fibres musculaires : une traction crânienne a été
effectuées à partir du bord inférieur des arcs costaux lors de l’inspiration, au moins 10 cycles respiratoires.
3. Technique d’inhibition du centre phrénique : pompage des tissus mous pendant la phase expiratoire en utilisant doucement et simultanément les deux mains pour
créer une pression dans la direction crânienne au niveau viscéral et caudale au niveau sternal, sur plus de 10 cycles.
4. « Manœuvre hémodynamique abdominale globale »  : une vibration ascendante sur la partie viscérale a été effectué pendant la phase inspiratoire, sur 10 cycles.

Conclusion

Un grand bol d’air semble nécessaire pour améliorer encore un plus les lombalgies mais bon avec le masque…. C’est peut-être plus compliqué.

Référence bibliographique

espagneMartí-Salvador M, Hidalgo-Moreno L, Doménech-Fernández J, Lisón JF, Arguisuelas MD. Osteopathic Manipulative Treatment Including Specific Diaphragm Techniques Improves Pain and Disability in Chronic Nonspecific Low Back Pain: A Randomized Trial. Arch Phys Med Rehabil. 2018 Sep;99(9):1720-1729. doi: 10.1016/j.apmr.2018.04.022. Epub 2018 May 19. PMID: 29787734.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s