Peu importe où ça bouge, l’important, c’est que ça bouge


photographie de mise au point peu profonde d un homme portant un polo rouge

Encore une pierre dans le jardin des adeptes de la technique spécifique ciblant électivement L4 en convergence à gauche, les exercices actifs en isocinétique à 60°/s en course externe, le point-gâchette latent du semi-épineux du cou dans les céphalées de tension , … Ces sales gosses sont en train de détruire mon univers. Des articles comme ça qui mettent le brun dans des formations bien carrées du style trois jours sur l’abord de C1-C2 dans le rhume des foins, j’imagine même pas comment on peut continuer à enseigner en 2021 ce que l’on a appris en 2010 😀

Objectif de l’étude : 

Comparer l’efficacité des exercices spécifiques à une région par rapport aux approches d’exercices généraux pour les adultes souffrant de troubles musculo-squelettiques rachidiens ou périphériques.

Conception : 

Revue systématique avec méta-analyses. Les différences moyennes (MD) et les différences moyennes normalisées (SMD) ont été calculées à l’aide d’un modèle de variance inverse à effets aléatoires (?)

Sources des données : 

Des recherches électroniques ont été menées jusqu’en avril 2020 dans Medline, Embase, Cochrane CENTRAL et CINAHL.

Critères d’admissibilité pour la sélection des études : 

Essais contrôlés randomisés sur l’efficacité des exercices spécifiques à une région par rapport aux approches d’exercices généraux pour les adultes atteints de divers troubles musculo-squelettiques.

Résultats : 

Dix-huit études contrôlées randomisées (n=1 719) ont été incluses. 

Les cohortes étaient composées de participants souffrant de cervicalgie chronique (n=313), de lombalgie chronique (n=1 096), ou de gonarthrose (n=310). 

Sur la base de preuves de faible qualité à court terme et de très faible qualité à moyen et long terme, aucune différence statistiquement significative n’a été constatée entre les exercices spécifiques à une région et les exercices généraux en termes de réduction de la douleur et de l’invalidité chez les adultes souffrant de troubles rachidiens ou de gonarthrose. 

Les analyses secondaires portant sur la réduction de la douleur à court terme pour les troubles du cou ou du bas du dos n’ont pas fait état de différences statistiquement significatives selon la qualité très faible à faible des preuves.

Conclusions : 

La différence dans l’effet du traitement reste incertaine entre les exercices spécifiques à une région et les exercices généraux. 

Sur la base de preuves de qualité très faible à faible, il ne semble pas y avoir de différences entre les deux types d’approches d’exercices pour la réduction de la douleur ou l’invalidité chez les adultes souffrant de troubles de la colonne vertébrale. 

De futurs essais pourraient modifier les conclusions actuelles. Des preuves supplémentaires sont nécessaires pour les exercices spécifiques à une région par rapport aux exercices généraux pour d’autres troubles musculo-squelettiques périphériques, y compris l’arthrose du genou.

Remarque :

Kinote réalisée à partir du résumé de l’article. Ca se trouve dans l’article, ils disent tout le contraire, mais j’y crois pas trop.


Références bibliographiques 

danemarkcanadaqatarPhilippe Ouellet, Simon Lafrance, Andrea Pizzi, Jean-Sebastien Roy, Jeremy Lewis, David Høyrup Christiansen, Blaise Dubois, Pierre Langevin, François Desmeules. Region-specific exercises versus general exercises approaches in the management of spinal and peripheral musculoskeletal disorders: a systematic review with meta-analyses of randomized controlled trials. Arch Phys Med Rehabil. 2021 Mar 5;S0003-9993(21)00220-3. doi: 10.1016/j.apmr.2021.01.093. Online ahead of print.

2 commentaires

  1. Centralisation des douleurs dans une population à pathologie chronique
    C’est un biais suite à la sélection de la population

    J'aime

Répondre à JLE Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s