Physiothérapie et capsulite rétractile ?


La capsulite rétractile est une affection bénigne de l’épaule consistant en un enraidissement douloureux progressif de cette articulation.

La définition est clinique puisqu’on ne dispose d’aucune méthode d’imagerie suffisamment sensible et spécifique. La forme la plus classique est idiopathique. L’imagerie sert pour le diagnostic différentiel.

La première description de la capsulite remonte à 1872 par Duplay (1). En 1945, Neviaser précise la désorganisation puis la fibrose de la membrane synoviale et de la capsule (2).

4 stades :

  • stade 1 peut durer environ trois mois, au cours desquels le patient peut ressentir des douleurs aiguës et vives à la fin des mouvements et au repos, ainsi que des troubles du sommeil dus à la douleur
  • stade 2 correspond à la phase de gel et peut durer de trois à neuf mois. Le patient peut ressentir une douleur principalement la nuit, où les mouvements sont limités en flexion avant, en abduction, en rotation interne et externe
  • stade 3 est appelé stade de gel et peut durer de neuf à quinze mois. Le patient peut encore ressentir des douleurs aux extrémités de l’amplitude et peut voir son amplitude de mouvement limitée
  • stade 4, qui est le stade de dégel, la douleur peut être diminuée avec une amélioration progressive des mouvements

Base de données

Les bases de données PubMed, Physiotherapy Evidence Database (PEDro), Science Direct et Cochrane ont été recherchées pour les études publiées depuis 2013.

Les termes de recherche : épaule gelée, capsulite adhésive, physiothérapie, réhabilitation, thérapie manuelle, mobilisation, exercice, éducation et électrothérapie.

Seules les études publiées en anglais ont été retenues.

Résultats

Les scores de qualité de 33 articles ont été examinés selon les critères d’évaluation critique de Sackett et les grades de recommandation ont été déterminés pour les interventions de physiothérapie utilisées dans les études.

L’analyse a montré des preuves empiriques que certaines techniques et modalités de physiothérapie sont fortement recommandées pour le soulagement de la douleur, l’amélioration de la ROM et du statut fonctionnel chez les patients tandis que d’autres sont modérément ou légèrement recommandées.

Par contre, il y a un manque de preuves de la supériorité d’une technique par rapport à une autre comme souvent en physiothérapie. Il manque des études contrôlées randomisées de qualité, étonnant n’est ce pas.

L’article propose un tableau résumant les différentes techniques avec leur degré d’efficacité (tableau en pdf épaule gelée)

Références bibliographiques

Nakandala P, Nanayakkara I, Wadugodapitiya S, Gawarammana I. The efficacy of physiotherapy interventions in the treatment of adhesive capsulitis: A systematic review. J Back Musculoskelet Rehabil. 2021;34(2):195-205. doi: 10.3233/BMR-200186. PMID: 33185587.

  1. Duplay ES. De la péri-arthrite scapulo-humérale et des raideurs de l’épaule qui en sont la conséquence. Archives générales de médecine 1872;20:513–42.
  2. Neviaser J. Adhesive capsulitis of the shoulder. J Bone Joint Surg 1945;27:1–22.

4 commentaires

Répondre à ARNAUD Eric Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s