Test de montée sur la pointe du pied (Heel-Raise test)


Sans titre

Procédure

Le patient debout est invité à réaliser des élévations sur la pointe d’un pied et de redescendre, à la fréquence d’une élévation du talon toutes les deux secondes. Il est autorisé à toucher l’examinateur d’un doigt pour assurer son équilibre, ou se stabiliser à l’aide du dossier d’une chaise. 

Valeurs 

BoussoleLes valeurs normales sont de l’ordre de 30 ± 10 répétitions, avec une grande dispersion. Il n’y a pas de différences entre sujets féminins et masculins. 

Le test est terminé si le sujet dévie de la position, pousse l’examinateur, fléchit le genou, ou diminue de plus de 50% l’amplitude d’élévation du talon. 

Un sujet ne pouvant faire 25 répétitions est considéré comme déficient [7]. 

Globalement, le volume du mollet, la souplesse de la cheville en flexion, la capacité à réaliser 5 fois 25 élévations sur la pointe d’un pied, sont des critères objectifs pour la reprise des activités antérieures à la chirurgie [15, 1].

Variante en bilatéral  

Le même test peut être réalisé en bilatéral. 

Le sexe, l’IMC et l’activité physique accrue peuvent alors prédire de l’ordre de 14% du nombre de flexions plantaires. L’âge et l’activité physique accrue de l’ordre de 18% [9]

Qu’est-ce que cela ne mesure pas ?

Cette étude [Sara 2021], qui a comparé la contraction isométrique maximale volontaire, l’électro-myographie de surface et le nombre de répétitions obtenues lors du test unipodal juge qu’il n’est pas un bon prédicteur de la force maximale des fléchisseurs plantaires. 

On peut par contre s’en servir pour évaluer la fatigabilité de ces muscles. 

Par contre, elle n’a pas retrouvé de différence entre les capacités des hommes et des femmes (une différence entre l’unipodal et le bipodal ?).

Sans titre 1
Nombre de répétitions des élévations sur deux pieds selon l’âge et le sexe (selon Monteiro 2017)

Références bibliographiques

[1] Carcia C et al. Achilles Pain, Stiffness, and Muscle Power Deficits: Achilles Tendinitis. J Orthop Sports Phys Ther. 2010:40(9)

[7] Lunsford BR, Perry J. The standing heel-rise test for ankle plantar flexion: criterion for normal.Phys Ther.1995 75:694-698.

[9] Monteiro DP, Britto RR, Fregonezi GAF, Dias FAL, Silva MGD, Pereira DAG. Reference values for the bilateral heel-rise test. Braz J Phys Ther. 2017 Jul 3. pii: S1413-3555(17)30241-1. doi: 10.1016/j.bjpt.2017.06.002. Article en pré-publication.

[15] Saxena A et al. Rehabilitation of the Operated Achilles Tendon: Parameters for Predicting Return to Activity. Journal of Foot and Ankle Surgery. Volume 50, Issue 1, January-February 2011, Pages 37-40 

Lauren K Sara, Savannah B Gutsch, Sandra K Hunter.The single-leg heel raise does not predict maximal plantar flexion strength in healthy males and females. PLoS One. 2021 Aug 20;16(8):e0253276. doi: 10.1371/journal.pone.0253276. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s