Le syndrome du cordon axillaire : suggestions de traitement et revue de littérature


Elle est arrivée pour une rééducation après chirurgie de cancer du sein et cette drôle de corde axillaire, ne respectant pas les trajets anatomiques des structures habituelles, sautait aux yeux. Une quinzaine de jours plus tard, elle était très fortement amoindrie. N’osant pas être trop offensif dans cette région, j’avais fait ce que l’on pourrait appeler de l’imposition des mains. Pour d’autres patientes, l’évolution n’apparaissait pas aussi spectaculaire. Comme Monsieur Jourdain avec la prose, je faisais de la manipulation myo-fasciale sans le savoir.

On parle de quoi ?

D’un réseau visible et palpable de cordes dans la peau du creux axillaire tendues par l’abduction de l’épaule à la suite d’une chirurgie pour un cancer du sein, entraînant des limites fonctionnelles importantes du membre supérieur et des douleurs. C’est une complication fréquente de la lymphadénectomie axillaire qui nécessite un suivi approfondi à moyen et long terme. 

Il est lié à un lymphœdème secondaire, indication du drainage lymphatique manuel.

La meilleure approche implique l’utilisation de techniques de traitement des tissus mous pour ralentir l’évolution naturelle du syndrome, en association avec des exercices thérapeutiques pour la récupération fonctionnelle et le renforcement musculaire. 

Les données concernant la prise en charge en kinésithérapie sont parcellaires et les informations disponibles sur la nature de la maladie sont insuffisantes. 

Ainsi, des études randomisées et contrôlées comparant les approches rééducatives sont souhaitables. Les auteurs avancent d’analyser les effets de la mésothérapie sur le syndrome, ce qui n’est pas ce à quoi j’aurais pensé en premier. 

Traitements proposés dans l’article

Exercices

En fonction de la gravité du trouble, étirements musculaires passifs puis actifs, ciblés sur les grand et du petit pectoral, du biceps brachial, du triceps brachial, du grand dorsal, des muscles de la coiffe des rotateurs et de la région cervico-dorsale. Présentation des exercices par le kinésithérapeute et reproduction à domicile. 

Traitement manipulatif

La « manipulation myo-fasciale » serait reconnue comme le principal traitement efficace pour gérer les limitations des tissus du cordon. 

Une approche manuelle, combinée à des exercices thérapeutiques, constitue une excellente alliance de réadaptation en vue d’une récupération fonctionnelle et d’une réduction de la douleur. 

Plusieurs techniques manuelles sont décrites dans la littérature, comme la libération myofasciale, le massage du tissu cicatriciel et le drainage manuel lymphatique. Les techniques myofasciales comprennent souvent l’étirement des cordes et la traction myofasciale passive.

Il a été observé que les techniques myofasciales manuelles augmentent l’amplitude des mouvements en flexion et en abduction de 20 à 40° de l’épaule pour chaque séance de traitement. 

En ce qui concerne le traitement par manipulation, la progression conseillée est le toucher le plus léger possible pour commencer le traitement et, par la suite, une mobilisation fasciale plus profonde des tissus. 

La manipulation fasciale est effectuée dans une direction périphérique-proximale en positionnant le membre du patient en légère abduction avec le coude le plus étendu possible et l’avant-bras en supination ; après avoir été positionné, le patient est invité à effectuer des mouvements de flexion et d’extension du poignet (?). 

En fonction de l’extension des cordes, cette mobilisation active pourra être effectuée à différents degrés d’abduction. Dans la même position, des techniques myofasciales et un massage du tissu conjonctif transversal sont appliqués aux zones adhérentes de la corde et de la cicatrice chirurgicale. 

La première technique consiste à manipuler le tissu conjonctif, pendant environ deux tiers de la séance, en veillant à ne pas le concentrer sur un seul point pendant un temps prolongé pour éviter des complications telles que le lymphœdème et l’hyperémie. Le cordon est ensuite mobilisé et placé en étirement.

Après un traitement manuel, la « corde » tend à produire un son audible, indolore et sans effets collatéraux, suivi d’un soulagement des symptômes et d’une meilleure articulation à long terme. Ce « son » (rapporté par de nombreux auteurs comme un « pop » ou un « snap ») est supposé être produit par la rupture de l’adhérence après tension ou par une nouvelle rupture du tissu conjonctif à la surface du vaisseau lymphatique.

C’est quoi en fait ce cordon ?

La théorie de la rupture du cordon n’a pas été confirmée par des études de suivi à long terme. De nombreux experts affirment qu’il est incorrect de parler de rupture réelle du cordon, car la rupture se produit dans le tissu fibrotique enflammé qui l’enveloppe, comme conséquence directe de la chirurgie des structures axillaires. Une étude rapporte des ecchymoses survenant 24-48 h après la séance de manipulation.

L’étiopathogénie du cordon n’a pas été déterminée ; ainsi, l’effet de la rupture du cordon est inconnu. Pour cette raison, une approche lente et progressive avec des manœuvres indolores et douces est recommandée.

Contre-indications 

Un cas rare dans lequel la thérapie manuelle est fortement contre-indiquée est lorsque le patient subit une radiothérapie ou lorsqu’il présente des métastases axillaires. La thérapie doit être interrompue jusqu’à 2 semaines après la fin du cycle de radiothérapie et épargnée dans la région où une néoplasie secondaire est diagnostiquée. 


Références bibliographiques 

Francesco Agostini, Carmine Attanasi, Andrea Bernetti et al. Web Axillary Pain Syndrome-Literature Evidence and Novel Rehabilitative Suggestions: A Narrative Review. Int J Environ Res Public Health. 2021 Oct 2,18(19):10383. doi: 10.3390/ijerph181910383.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s