Suivre les exercices à domicile en temps réel


Mars 2025 : depuis la très large revalorisation de l’acte de kinésithérapie obtenue en limitant drastiquement le nombre de séances remboursées par l’assurance-maladie, les kinésithérapeutes français ont adopté massivement la nouvelle application permettant un suivi à domicile de tous les exercices prescrits, démontrés et filmés au cabinet. 

Grace à la participation de l’Ordre des kinésithérapeutes, chaque patient se voit ainsi offrir une sangle permettant de fixer son propre smartphone à sa cuisse, son bras, son dos, afin que le kinésithérapeute puisse en temps réel se rendre compte du respect des consignes rééducatives proposées.

A l’image des logiciels permettant aux médecins d’obtenir les compte-rendus des examens de laboratoire directement sur leur PC, diverses variables (durée des exercices, répétitions des mouvements, …) s’incrémentent automatiquement dans la fiche patient du logiciel de gestion du kinésithérapeute. 

Oui, mais est-ce qu’ils les font bien ces exercices à domicile ? 

On sait depuis Mars 2022 que les patients reproduisent à l’identique les exercices chez eux, bien qu’ils aient un peu tous tendance à les faire trop vite.

Méthodes 

Les mouvements d’un total de trente volontaires en bonne santé (âge moyen de 31 ans) ont été capturés à l’aide de capteurs de mesure inertielle (IMU) portables, après que des enregistrements vidéo de cinq exercices différents avec des niveaux de complexité variés leur aient été présentés. 

Méthodes 

Les participants ont ensuite reçu des capteurs portables pour permettre une deuxième capture de données non supervisée à domicile. La performance des mouvements entre les enregistrements des participants a été évaluée à l’aide de mesures de la fluidité, de l’intensité, de la cohérence et du contrôle des mouvements.

Résultats : 

En général, les sujets ont exécuté tous les exercices de manière similaire lors de l’enregistrement à domicile et par rapport à leurs performances en laboratoire. Cependant, les participants ont exécuté tous les mouvements plus rapidement par rapport aux démonstrations du physiothérapeute, ce qui indique la nécessité d’un système portable avec un retour d’information de l’utilisateur qui définira le rythme du mouvement.

Conclusion : 

À la lumière de la pandémie de Covid-19 et de la transition impérative vers la consultation à distance et la télé-réhabilitation, ce travail vise à promouvoir de nouveaux outils et méthodes pour l’évaluation de l’adhésion aux programmes de physiothérapie à domicile. Les caractéristiques dérivées des capteur étudiées ont montré une sensibilité adéquate pour évaluer les programmes à domicile de manière non supervisée. 


Références bibliographiques :

Dimitrios-Sokratis Komaris, Georgia Tarfali, Brendan O’Flynn, Salvatore Tedesco. Unsupervised IMU-based evaluation of at-home exercise programmes: a feasibility study. BMC Sports Sci Med Rehabil. 2022 Feb 19;14(1):28. doi: 10.1186/s13102-022-00417-1.

Article accessible en cliquant sur le lien du titre 

Photo de Andrea Piacquadio sur Pexels.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s