Reconstruction du LCA et thérapie par les vibrations


Photo de Meruyert Gonullu sur Pexels.com

Cette revue systématique et méta analyse avait pour but d’analyser l’efficacité de la thérapie par vibrations (VT) en comparaison avec la rééducation conventionnelle chez les patients ayant subi une reconstruction du ligament croisé antérieur (LCA) en tenant compte du couple maximal musculaire et du contrôle postural.

Méthodes

Les auteurs ont recherché dans les bases de données en ligne disponibles les études pertinentes publiées jusqu’en février 2020.

Tous les essais cliniques randomisés étudiant l’effet de la vibration sur le couple maximal du quadriceps, le couple maximal des ischio-jambiers et le contrôle postural (yeux fermés et yeux ouverts) ont été inclus.

13 essais cliniques avec un échantillon total de 407 participants ont été inclus dans la méta-analyse.

Les auteurs ont utilisé la différence moyenne regroupée avec un modèle à effets aléatoires pour les méta-analyses. L’hétérogénéité des études a été analysée en utilisant le test I2 et le test Q de Cochran.

Résultats

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Abonnez-vous pour y accéder

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s