KINotes : la fin du blog


Hello happy followers !

Cela fera bientôt 15 ans qu’à travers divers medias (Kiné Actualité, Actukiné première formule, KINotes) je me commet à faire des notes sur les articles parus dans le mois concernant la kinésithérapie. C’est devenu un passe-temps quasi compulsif, mes journées commençant toutes par la vérification de la note publiée le jour même, la planification des notes à paraître les jours d’après. Et puis, un matin, on se rend compte qu’il y a une vie en dehors de la kiné ?

Le bilan, 15 ans après ?

Je reste toujours convaincu que la lecture de articles dûment indexés dans Medline reste la seule façon de se former avec la rigueur nécessaire, en se tenant à distance des chapelles, méthodes, formateurs professionnels, mais j’ai bien l’impression d’être l’un des seuls convaincus 😀 

Comment est-ce possible que 90000 kinésithérapeutes français et des milliers d’autres kinésithérapeutes francophones n’utilisent pas les canaux d’information scrupuleux permis aujourd’hui par le Net ?

La flemme est une hypothèse à ne pas rejeter. C’est compliqué de passer des heures à lire même des résumés d’articles, même traduits.

Quand les salles de gym sont pleines de patients faisant n’importe quoi, on n’a pas le temps de se poser, en passant d’une salle à l’autre.

A moins qu’ils fassent tous le même exercice ?

Quand le dernier patient vient de sortir du cabinet, on a autre chose à faire que de se poser la question « du coup, ce que je fais, quel intérêt autre que de nourrir mes gosses ? ».

Rentrer la journée sur le logiciel, réparer la chasse d’eau des toilettes, boire une petite binouze en tirant sur sa vapoteuse de CBD, ça aussi ça fait partie du nécessaire.. et l’obligatoire course au chiffre laisse peu de place à la sérénité méditative quotidienne 😀

Trop long de lire tout ça…

Entre rédacteurs Actukiné ancienne formule, nous avions autrefois des discussions sur le danger de compiler des articles en n’en lisant le seul résumé, ce qui forcément est une approximation dangereuse des faits.

Mais aujourd’hui, même les canaux d’infomation et de formation les plus sérieux sont obligés de faire la danse du ventre avec des titres accrocheurs, rechercher le buzz, le clash, quand ce n’est pas l’invective ou l’injure.

La danse du ventre, nouveau créneau de formation en viscéral ?

Résultat, il faut faire de l’infographie sur Instagram pour espérer attirer l’oeil du confrère pendant 10 secondes, glissée entre une vidéo montrant une chute en wing suit juste avant la tétraplégie et une autre d’un chaton tombant dans la cuvette des WC.

Comme souvent, il s’agit de le convaincre de changer ses pratiques, sortir de son confort, faut pas trop s’étonner que le message ne porte pas et qu’il retourne vite aux chatons volants.

La formule du blog factuel est peut être dépassée

Trop décevant pour les praticiens, trop perturbant pour les enseignants et les formateurs (bonjour le temps passé à refaire le diaporama le dimanche soir parce qu’un article venant de paraître la semaine passée dit l’inverse du cours… 😀 ), on voit bien que les initiatives basées sur ce principe ont du mal à tenir leurs promesses dans le temps (ActuKiné 2.0 proposait un rendez-vous mensuel sur un sujet donné à la place d’un blog quotidien, mais la formule semble avoir vécu faute de combattants ?, KineFact ne publie plus rien depuis un an et semble se recentrer sur les propositions de formations des auteurs, seul Piriforme a l’air de tenir la distance mais est bien discret, à côté du blog traduit des australiens de Physio NetWork, bien présents à grands coups de pub et rappels mails.)

L’époque est aux fake-news ?

Ceci est un vrai-faux Trump

Quand même les dirigeants politiques usent sciemment de contre-vérités évidentes, quand le moindre barbeau anti-vacc est capable de rallier des milliers de followers en connectant ses quelques neurones disponibles pour éructer sur FB, faut pas s’attendre à vivre au Siècle des Lumières.

Ce qui est vrai pour la société doit être vrai pour les kinésithérapeutes. Sinon, pour quelle raison un cerveau diplômé et dûment éduqué pourrait investir le prix d’une voiture dans des outils à la technologie plus fruste qu’un seul de ses amortisseurs ? dans des bouillottes métalliques électriques ? Concevoir sérieusement qu’une consoeur ait pu compiler et vérifier les propriétés de centaines de points cutanés sans que cela ne soit autre chose que du pur jus de crâne ? Imaginer que la pénétration (Rhââh lovely comme disait Gotlib, ce qui aujourd’hui est un private joke de boomer) cutanée d’une aiguille est forcément plus efficace que quelques mots judicieusement choisis dispensés en massant la peau sensible ?

2025 : Formateurs kinésithérapeutes DPC en uniforme de gourous de l’evidence-based practice

Et nous les kinés, en plus, nous avons intérêt à vivre dans le virtuel et nous installer dans la méthode qui nous va bien

A la recherche du chaînon manquant pouvant expliquer pour quelle raison des abords pratiques similaires donnaient des résultats cliniques carrément opposés, j’ai cheminé pendant des années de théories masso-kinésithérapiques sans fondement (mettre les gens droits parce qu’on ne savait pas répondre à leur plainte) en croyances ostéopathiques parfois délirantes. Je n’étais pas le seul.

Tout n’est pas à rejeter et il existe toujours une part de vérité dans ces concepts, mais je suis désormais convaincu que mon vrai métier consiste à parler le plus efficacement possible au cerveau des patients. Et c’est un autre métier…Je suis trop vieux pour en changer et encore plus décalé pour prétendre vous informer de ce « changement de paradigme » comme on dit.

Et si je touche votre avatar là, ça vous fais mal ?

La thérapie manuelle, encore d’actualité ?

Bien sûr, parler aux gens, cela peut se faire avec les mains, mais le poids thérapeutique de l’emballage technologique à travers lequel nous délivrons nos prestations semble être bien léger par rapport à la justesse d’une communication glissée au bon moment lors de la séance.

En fait, pour les troubles musculo-squelettiques, à part brutaliser sans douleur la région sensibilisée pour démontrer au cerveau qu’elle n’est pas fragile, what else ? Pas de quoi faire des semaines de formation DPC ou pas, quels que soient les cerveaux inventifs des formateurs.

Certes :

1- Il faut que la technique fasse du sens pour le praticien comme pour le patient et certaines techniques sont un poil plus efficaces que d’autres. C’est donc pas si mal de proposer à des confrères une façon de faire, sorte de lorgnette à travers laquelle ils pourront évaluer leurs patients.

Kinésithérapeute observant le patient dans sa lorgnette high-tech

2- Il reste quand même nécessaire d’être rompu à l’examen clinique pour mettre en évidence des troubles orthopédiques (scoliose, vraie jambe courte, claudication intermittente…) que le médecin, faute de temps ou de compétences, n’a pas pu voir…

Le médecin a prescrit pour des douleurs à la jambe gauche mais il n’a pas vu qu’il s’agissait d’une jambe artificielle. Du coup, quelle cotation NGAP je vais mettre moi ? Va falloir que je fasse encore une formation DPC sur l’application des lettes-clés de la nomenclature française. Si je rate deux décimales après la virgule, je vais encore avoir des indus à rembourser…

3- Le musculo-squelettique n’est qu’un pan de la kinésithérapie et il existe bien des domaines autres (vestibulaire, neurologique, kinésithérapie respiratoire, …), mais pour notre domaine, la différence entre les ondes de chocs et les ultra-sons ? La thérapie manuelle ex-orthopédique et le thrust ostéopathique ? Le dry-needling et le palper-rouler ponctuel ? N’importe quelle activité physique ou l’exercice ciblant précisément le muscle fautif découvert par un examen clinique digne d’un Prix Nobel de Kinésithérapie ? 

Certificats d’équivalence entre méthodes de kinésithérapie brillamment diplômées par 15 années de revues systématiques incapables de trouver une différence d’efficacité autre que « statistiquement significative »

Chacun cherche son chat donc et une fois trouvé, continue à le brosser dans le sens du poil. Pourquoi chercher à lire des notes risquant de diminuer la portée de sa technique ou de son test quand on est un adepte convaincu de la fasciathérapie quantique ?

Est-ce que tout ne serait pas in fine qu’une banale (mais complexe) affaire de discours ?

J’en profite pour remercier 

Mes deux compères Paul Goujon et Damien Pécout pour leur aide précieuse. 

Tous les aficionados du style Estrade, adeptes de la blagounette lamentable.

Tous les abonnés s’étant dit que, tout compte fait, pour le prix du pourboire donné chaque mois à un serveur, une ouvreuse, un mendiant, ça ne valait pas le coup de se passer d’une info susceptible de changer sa façon de pratiquer (n’oubliez pas d’annuler vos abonnements mensuels !)

Portez vous bien !

JLE

25 commentaires

  1. Merci de nous avoir accompagné toutes ces années.
    C’était juste parfait.
    Et je suis aussi étonné que toi du faible nombre de confrères s’interessant au moins à ton blog.
    La Bise de Savoie !

    J’aime

  2. Merci pour tes réflexions… Et surtout pour toutes ces années de services : te lire aura accompagné à peu près tout mon exercice de kiné… Soit plus de 15 ans maintenant.
    J’espère que le blog restera accessible, j’ai encore pas mal d’articles en retard, moi !

    Aimé par 1 personne

  3. Salut et merci.
    Votre blog a été un compagnon plus qu’utile toutes ces années.
    Laisserez vous l’accès aux articles pour les abonnés ?
    N’ayant sauvegardé que vos articles et pas les sources, pouvoir s’y référer serait utile…

    J’aime

    • Le blog va trainer sur le web jusqu’à la fin de l’année mais il sera toujours planqué au fond de mon disque dur, j’aurais bien moyen de répondre aux courriels. Merci à vous.

      J’aime

  4. Bonjour! Je n’ai pas trop compris si vous arrêtiez ou non. En tout cas, j’espère que non. Je tiens à vous remercier et vous soutenir. Moi, j’adore me former en lisant vos notes régulièrement et je ris de bon coeur à vos blagues!
    Je ne suis pas d’accord avec votre analyse sur les réseaux sociaux. Il y a bien la part imbuvable que vous décrivez mais nous devons prendre aussi notre place sur ce terrain là. Actuellement il y a trop de pseudo experts qui s’y expriment. Je trouve bien que des confrères s’y mettent pour qu’on ne se fasse pas phagocyter sur ce terrain là non plus.
    Je vous ai cité dans un de mes articles sur le piriforme et vos anciens élèves étaient ravis que je le fasse. Vous les avez marqués!!!
    Je n’ai pas beaucoup de poids mais si vous voulez un petit coup de pouce pour votre blog c’est avec plaisir. A mon avis, une interview « les 10 plus grosses erreurs que vous faites en consult car vous n’avez pas lu la littérature scientifique depuis votre DE » et ça repart! Dans tous les cas, je vous souhaite le meilleur pour la suite.

    J’aime

  5. Bah la raison est claire : les blogs français sont nuls. Tout se fait en anglais, le monde anglo-saxon a des dizaines d’années d’avance sur ce qui se fait en francophonie.
    Franchement, il n’y a pas photos : je ne retournerai jamais sur un blog francophone 🙂

    J’aime

  6. Merci Jean-Louis pour tous ces partages d’informations. Merci pour l’enseignement à l’école, toujours très documenté, étayé par de nombreuses études (assurément le meilleur enseignement des années 2009-2012 !) et en stage et formation.
    Très très bonne continuation ! Place au vrai métier maintenant : Guitariste !

    J’aime

  7. Un grand merci pour ce colossal travail depuis tout ce temps. Vos enseignements à l Ecole avaient définitivement plusieurs années d’avance sur le reste du programme, et c’est peut être pour ça que ça nous semblait à l’époque être une autre langue (cf le sketch « les Languages Hermétiques »).

    Bon courage pour la suite et encore merci d’avoir eu la foi du partage !

    J’aime

  8. C’est avec tristesse que j’apprends la fin de votre blog. J’aimais vous lire pour découvrir les dernières actualités de notre métier. J’attendais avec impatience la blagounette qui va bien !
    Je vous remercie infiniment pour toutes les infos que vous nous avez délivrées toutes ces années, ça va me faire drôle de ne plus avoir une dizaine de mail wordpress « non lus » dans ma messagerie…
    Bonne continuation à vous !
    Et si jamais vous souhaitez relancer une formation, n’hésitez pas à me solliciter (vous devez avoir mon mail), on sait jamais, sur un malentendu…
    Stéphane

    J’aime

  9. En tant que lecteur assidu du blog je tenais à vous remercier pour le travail effectué. Votre blog est une ressource inestimable pour notre profession et vaut bien plus que toutes ces nouvelles « formations-business » avec 8 modules de 3 niveaux différents à valider pour être certifié d’une nouvelle compétence.
    Merci encore
    Bonne route !
    Florian

    J’aime

  10. Merci Jean-Louis pour tout ton travail.
    Je te souhaite un bonne continuation.
    Comment vais-je occuper ma retraite maintenant ?

    J’aime

  11. Merci pour tout Jean Louis, la Kine-physiothérapie peut te remercier pour ce travail de bénédictin.
    Bonne continuation.
    Amitiés

    J’aime

  12. Bah mince alors !
    Au réveil, lire l’article du jour était la première chose que je faisais chaque matin depuis un bon moment.
    Merci beaucoup. Votre précieux travail me manquera.

    J’aime

  13. Et bien ça, c’est une super mauvaise nouvelle… La journée commence bien mal, même si je te comprends parfaitement.
    Peut-être pourra t’on se recroiser sur des formations que, j’espère, tu continueras de donner.
    En tout cas un immense merci pour tout ce travail depuis des années. Ces articles ont souvent modifié mon approche et ma pratique, et j’en ai tout aussi souvent appris bien plus que nul part ailleurs.
    Les cours étaient également une mine d’or.
    Et maintenant profite bien de tout ce temps libre ! 😃
    Il y a effectivement plein d’autres sujets d’intérêt que la kiné !
    Amicalement.

    François Gaume

    J’aime

  14. Salut l’ami !

    Le temps passant, je la redoutais cette note…

    Je poste donc un petit quelque chose publiquement pour ne pas laisser de compliments confidentiels.

    Un MERCI d’abord car tu fais partie des personnes qui m’ont beaucoup fait cheminer dans mon métier, donner du grain à moudre intellectuellement, relativiser bien des dires et écrits et puis en tant que collègue rédacteur sur AK tu m’auras pousser à écrire toujours davantage ; une fois j’ai réussi à publier plus que toi… sur une semaine MDR… Une machine ce Jean-Louis ! Un lièvre que finalement tu ne rattrappes jamais.

    Un BRAVO pour cette ténacité et cette longévité – vraiment j’ai le sentiment que pas grand monde ne se rend compte du boulot que cela représente de lire et d’écrire autant (les confrères qui bossent sur un blog en savent qqch).

    Un bon RIFF, du bon KIFF ! : la vie ne s’arrêtant pas à la retraite pro, je te souhaite une super continuation en musique en attendant de reprendre du service ?

    La bise Mr Estrade !
    (on se boit un coup quand tu veux :))

    Aimé par 1 personne

  15. Merci des compliments ! Tu es un des très rares à pouvoir promouvoir cette kinésithérapie 2.0 qui va finir par arriver. Dommage que tu ne sois pas plus audible. Des bretelles ?

    J’aime

  16. « Je reste toujours convaincu que la lecture de articles dûment indexés dans Medline reste la seule façon de se former avec la rigueur nécessaire, en se tenant à distance des chapelles, méthodes, formateurs professionnels, mais j’ai bien l’impression d’être l’un des seuls convaincus »

    Que nenni! Kiné sur le tard, curieux scientifiquement, 0h de formation complémentaire en 5 ans de pratique, mais des centaines d’heures de lecture d’articles, de réservoirs de fluos
    vidés…
    Et aucun remords, quand je tends l’oreille aux retours des collègues de leurs formations, qui fonctionnent encore pour beaucoup au « ça marche » colporté par le frère du cousin de mon ex-belle-soeur qui est allé voir un… »oh-je-sais-plus-mais-c’est-tro-bien » 😦

    Aujourd’hui, si à 50 ans ton cabinet n’est pas feng shui c’est que t’as rien compris 😦

    Merci votre travail!
    Pas de reprise de flambeau envisagée j’imagine?

    J’aime

  17. La passion a ses limites … cela se comprend, compte tenu du temps passé à lire, écrire, illustrer, pour les blagounettes aucun travail, c’est naturel (LOL) !
    Merci Jean-Louis, pour tout ce que tu as pu faire pour la profession depuis si longtemps
    Tu nous manques déjà
    Kiné un jour, Kiné toujours ! …. un jour peut-être qui sait ?
    Que les vents et les dieux te soient encore longtemps favorables

    Bernard Petitdant

    J’aime

  18. AAARRGHHH !!!! L’innatendu s’est produit. Ch’uis juste parti 10 jours en congés, bien mérités ( je le jure m’sieur le juge ), il m’a quand même fallu 3 jours pour reprendre le rythme, et enfin retourner me délecter sur Kinotes de ces « douces-énervantes-troublantes-incroyables » remises en questions de nos connaissances ( que les jeunes appellent « déconstruction des dogmes ») à travers cette démarche EBP, que je glissais dès que je pouvait : » vous savez moi je ne travailles plus qu’avec les EBP, le reste , les papouilles, infra-rouges, etc c’est la kiné à papa, c’est dépassé…et l’osteo n’en parlons même plus c’est des croyances ! ».  » bon allez, d’accord je vous programme quand même une séance d’osteo…. ».
    Et puis là, ce matin, j’ouvre le lien, chèrement réservé, et la sentence tombe !
    Re-AAARRGGHH !
    Mais pour moi Kinotes c’est une référence, une institution, la preuve qu’on peut faire de la haute voltige ( intellectuelle, le vertige de la « déconstruction » des idées reçues) même sans bretelles.
    Bon c’est sûr que ça ressemble un peu à un biais de confirmation pour obsessionnels accro au rationnel.
    Et pourquoi pas ! Il en faut.
    Je pensais naïvement qu’il me suffisais d’en parler aux confrères, de les orienter vers le site, pour que ça dure toute la vie. Snif.
    Bon faut s’y faire, on va essayer.
    En tout cas bravo Jean-Louis pour ce travail colossal j’ose le dire, je te souhaite le meilleur, si tu projettes de refaire des stages ( j’avais réussi à te rencontrer lors d’un stage à Marseille) préviens nous.
    Merci pour ton humour Gotlibien.
    Un fan.
    la bise de Marseille

    J’aime

  19. Bonjour Jean Louis

    Enorme Merci pour ces probablement 10 ans maintenant d’accompagnement dans ma pratique!!!
    Il y avait tout dans ce blog, de la quantité d’information, des analyses pertinentes, de l’humour, et surtout tu donnais envie de toujours aller voir plus loin.
    Vraiment ton blog donnais goût à la remise en question permanente et à l’évolution quotidienne de la pratique kiné.
    Cela va vraiment ralentir mon auto-formation 😉 et celle de beaucoup de nos confrères !!
    Physiotutors est vraiment bien (même s’il manque une dose d’humour…)
    Je vais allez tester piriforme !!

    Vraiment Merci d’avoir contribué à mon engouement pour l’EBP. J’espère pouvoir le transmettre aussi bien à chaque étudiant kiné que je croiserai !

    Bonne suite!!

    Fabien BONNEFOY

    J’aime

  20. ARGGGGH. Mes débuts de journée n’auront plus le même gout. Mon premier réflexe était de se connecter sur Kinote. Ce blog me rassurait (encore a 59 ans !!) sur ma pratique et ma façon de penser, professer. Mais bon dieu, quel boulot tu as assuré durant….bien longtemps ! Nous nous étions rencontrer a Saint Maurice ou tu m’avais gentiment accueilli dans un groupe de TP bilan pour m’apprendre a me servir d’une plateforme de posturo. Excellent souvenir. J’ai eu le même chemin pro , kiné et ostéo et mes conclusions sont les mêmes. Tant pis pour nous, nous survivrons (peut être ) a cette très grande perte ( la ce n’est pas de l’humour ):). Quand a moi même raisonnement, je vais aller terminer ma carrière au bord de la Manche pour faire d’autres choses. Bref séchons nos larmes, comme dans le contenu du Saint Blog….tu as raison.
    Encore merci.

    J’aime

  21. Que dire de plus si ce n’est « Merci » ! Peut-être pas 90000 mais au moins 1 de plus ! Lorsque les collègues/stagiaires etc… me demandent quelle formation choisir, j’en suis arrivé à la même conclusion : Lisez, mais lisez bien ! Malheureusement Business is Business… alors Bravo. Quand je vois le nombre de remerciements, ça me conforte dans l’idée d’être moins seul. Bonne continuation, au plaisir de se rencontrer physiquement plus que digitalement !

    Roland

    J’aime

  22. Un grand merci Jean Louis pour tout ce que tu m’as apporté au long de ces années (Actukiné, Kinotes…). J’ai apprécié le partage des connaissances et surtout le regard « hors-normes » et autres croyances qui pullulent dans le milieu kiné (et médical…). Avec un humour bon enfant en prime… Comme c’est bon de ne pas se sentir seul à se poser sans cesse des questions sur la validité de nos soins et leur bien-fondé… Je crois comprendre que tu cesses la kinésithérapie ? En ce qui me concerne, à 67 ans, ce sera le 1er janvier prochain, mais les sites EBP seront toujours présents et le tien me manquera particulièrement !
    MERCI Jean Louis
    Luc Gouraud

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s