Posture et lombalgie : on n’a toujours pas retrouvé le patient zéro responsable de la pandémie


low angle photo of man wearing batman costume
Il paraît que Batman serait devenu lombalgique lors d’un affut prolongé en chassant le pangolin. Ou pas. Photo de Ronê Ferreira sur Pexels.com

On saura qui du pangolin ou de la chauve-souris est responsable du Covid-19 avant que ne soit déterminé si les contraintes physiques et posturales sont ou pas responsables de la lombalgie.

Une nième  revue systématique et méta-analyse a examiné :

  1. Quelle relation, le cas échéant, pouvait être prouvée entre des postures vertébrales ou des activités physiques spécifiques et la lombalgie
  2. Quelle est la qualité des revues systématiques existantes dans ce domaine
  3. Dans quelle mesure des revues systématiques antérieures démontrent une causalité. 

Deux examinateurs indépendants ont examiné 4285 publications, dont 41 ont été incluses dans l’examen final. 

Résultats 

Des associations positives ou nulles ont été retrouvées entre la lombalgie et :

Des postures rachidiennes,  position debout, assise, fléchie et/ou en rotation de façon prolongée, des postures contraignantes, des vibrations, un travail physique intense.

Les résultats des méta-analyses étaient plus systématiquement en faveur d’une association, tandis que les revues systématiques qui ne comprenaient que des études prospectives étaient moins en mesure de fournir des conclusions cohérentes. 

Les preuves que ces facteurs précèdent la première lombalgie ou qu’il y ait une relation dose-effet avec la présence d’une lombalgie sont mitigées. 

Malgré la disponibilité de nombreux examens, il n’y a pas de consensus concernant la causalité de l’exposition physique à la lombalgie. 

La liaison est retrouvée, la causalité ne l’est pas. 

Il n’y a toujours pas de consensus sur la causalité des postures rachidiennes et des contraintes physiques dans la lombalgie. Vous pouvez continuer à raconter ce que vous voulez sur Facebook, auprès des patients comme lors de vos formations.

D’un autre côté, à ce jour, rien n’indique non plus que les pangolins couchent avec des chauve-souris.


Références bibliographiques 

australieSwain CTV, Pan F, Owen PJ, Schmidt H, Belavy DL. No consensus on causality of spine postures or physical exposure and low back pain: A systematic review of systematicreviews. J Biomech. 2020 Mar 26;102:109312. 

(Article provisoirement en accès libre) 

Articles en rapport avec le sujet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s