Mesures de la proprioception passive et active du genou


Un pauvre Iphone 4, récupérer le brassard qui vous servait à vous le fixer au bras pour aller courir le dimanche matin du temps de vos bonnes résolutions, et hop… aussi fiable qu’un système Vicon d’analyse du mouvement… Elle est pas belle la vie ?

Mesure de la proprioception active

Population-cible

Onze participants en bonne santé (6 hommes,  âge 27,6±5,6 ans, taille 1,67±0,10 m, poids 60,7±10,3 kg).

Procédure

Le sujet, les yeux bandés, un iPhone fixé à la jambe, est assis, membres inférieurs pendants. Le kinésithérapeute maintient la jambe du sujet à l’angle cible (30°/60° par rapport à la position initiale) pendant 5 s avant de la relâcher.

Le sujet doit ensuite déplacer sa jambe vers le même angle cible et le maintenir pendant 5 s (angle reproduit).

Valeurs

L’erreur angulaire absolue (AAE), c’est-à-dire la différence entre l’angle cible et l’angle reproduit, indique les capacités proprioceptives du sujet.

Validité

La mesure est fortement corrélée avec un système d’analyse quantifiée du mouvement de type Vicon ®,  pour les AAE 30° (ICC = 0,969, r = 0,960, P < 0,001) et 60° (ICC 0,969, r = 0,960, P < 0,001).

Les graphiques Bland-Altman ont montré une différence moyenne de 0,43° et 0,20° entre les mesures de l’AAE à 30° et 60°, respectivement [Nakashima 2021].

Le test de positionnement passif du genou / knee joint position sense (KJPS)

Population-cible

Sujets sains et gonarthrosiques.

Procédure

Ce test mesure la capacité du sujet à reproduire activement un positionnement passif de la jambe. Le patient est assis en bord de table, le kinésithérapeute lui fait face. Le kinésithérapeute étend passivement le genou de la position de repos (flexion de 90 °) à l’une des trois positions de test : flexion de 70 °, 45 ° ou 20 ° (angle de référence)

Le sujet maintient et visualise mentalement cette position pendant cinq secondes. Après être revenu à la position de repos et s’être relâché pendant trois secondes, le sujet est invité à reproduire activement & précisément l’angle de référence et à le maintenir pendant cinq secondes (angle reproduit). Aucun commentaire n’est fourni.
Après familiarisation (une répétition), le sujet effectue ce test deux fois dans chacune des trois positions dans un ordre aléatoire.

Un inclinomètre de type Rippstein est fixé sur la face antéro-médiale de jambe.

La différence absolue entre l’angle de référence et l’angle reproduit, soit l’erreur de repositionnement, en degrés, mesure la précision proprioceptive du sujet.

Valeurs

L’erreur de repositionnement moyenne des six tests ensemble (trois positions de test reproduites deux fois) est de l’ordre de 6°(3°).  Elle ne semble pas différente entre sujets sains et gonarthrosiques.

Fiabilité

La fiabilité inter-examinateurs est bonne à très bonne (ICCs de 0,70-0,95 chez les patients, ICCs de 0,65-0,85 chez les témoins sains). Une erreur de mesure de 2 ° (SEM 1 °) a été rapportée lors de la mesure du KJPS dans plusieurs positions de test et lors du calcul de l’erreur moyenne de repositionnement. Un changement minimal détectable supérieur à 4 °est nécessaire pour considérer un changement réel.

Le test de proprioception active du genou / knee force sense test (KFS)

 
Population-cible

 

Sujets sains et gonarthrosiques.

Procédure

Ce test mesure la capacité du sujet à reproduire activement une force isométrique précise du quadriceps. Le patient est assis en bord de table, le kinésithérapeute lui fait face. Dans un premier temps, le sujet effectue deux contractions volontaires maximales du quadriceps afin de déterminer sa 1RM (en Newtons).

Dans un deuxième temps, il lui est fait observer à quoi correspondent 25%, 50% ou 75% de la 1RM, le kinésithérapeute opposant à la force du quadriceps la résistance isométrique correspondante, mesurée à l’aide d’un capteur de force manuel de type Microfet 2 Biometrics ®. Le capteur est appliqué juste au dessus des malléoles.

Le sujet maintient et visualise mentalement cette force pendant cinq secondes (force de référence).
Après dix secondes de relâchement, le sujet est invité à reproduire ces forces, dans un ordre aléatoire, indiquant à quel moment il pense résister à 25%, 50% ou 75% de la 1RM (force reproduite).
Aucun commentaire n’a été fourni. La différence absolue entre la force de référence et la force reproduite (erreur de reproduction) mesure la précision proprioceptive active.

Valeurs

L’erreur de reproduction moyenne des six tests ensemble (trois valeurs cibles réalisées deux fois) est de l’ordre de 20 N avec un écart-type de l’ordre de 10 N.

Fiabilité

Elle est médiocre à passable en inter-examinateurs, médiocre à très bonne en intra-examinateur, pour les sujets sains comme pour ceux souffrant d’une gonarthrose.


Références bibliographiques

Baert, I.A.C. Inter- and intrarater reliability of two proprioception tests using clinical applicable measurement tools in subjects with and without knee osteoarthritis. Musculoskeletal Science and Practice (2017), https://doi.org/10.1016/j.msksp.2017.11.011

Résumé disponible en ligne

Yuki Nakashima, Daisuke Iwaki, Toshihiro Kawae, Kenichi. Reliability of joint position sense measured in the knee using the level function of the iPhone « Measure » application. PLoS One. 2021 Aug 27;16(8):e0256561. doi: 10.1371/journal.pone.0256561. eCollection 2021.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s