Est-ce que la rééducation active de l’entorse de cheville protège de la récidive ?


Désormais, beaucoup de patients n’attendent pas que le médecin leur prescrive de la rééducation après leur entorse de cheville  : ils consultent leur ostéopathe pour leur « remettre la cheville en place », en attendant 2038 que les kinésithérapeutes français puissent les voir en première intention. Les quelques autres ont droit à quelques séances de kiné « si ça traine », mais autrefois, les médecins prescrivaient de la rééducation pour éviter que l’entorse récidive. C’était une fausse bonne idée ? 

Cette revue systématique avec méta-analyse s’est proposé de répondre à cette question et, dans l’affirmative, a recherché quelles posologie, intensité, techniques permettaient d’obtenir un résultat positif.

Résultats : 

Quatorze études contrôlées randomisées comprenant 2182 participants ont été incluses. Cinq d’entre elles, jugées globalement à faible risque de biais, mentionnent un effet positif faible à modéré de la rééducation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s