Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la manipulation vertébrale sans jamais le demander

S10506411.gifUn numéro spécial du Journal of Electromyography and Kinesiology entièrement consacré à la manipulation vertébrale. Vu les noms des «pointures» qui signent les articles, le rédac’chef a dû consacrer quelques heures pour finaliser le numéro d’octobre… 

Parmi les articles, on retrouve : 

Le point de vue d’un chiropraticien : 

Il considère qu’il est raisonnable de considérer qu’une thérapie mécanique doit agir sur un trouble mécanique causal. La subluxation vertébrale est, en chiropractique, la raison d’être historique de la pratique de la manipulation vertébrale. Elle est un dérangement biomécanique sensé produire des effets perturbateurs neurologiques cliniquement remarquables.     

Charles N.R. Henderson The basis for spinal manipulation: Chiropractic perspective of indications and theory. Review Article. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 632-642. (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Le point de vue du physiothérapeute : 

Les physiothérapeutes pratiquant la manipulation vertébrale ont été au départ influencés par les approches ostéopathiques et médicales en vertébrothérapie. Ils agissent localement sur un dysfonctionnement vertébral segmentaire à l’aide de la manipulation vertébrale pour restaurer la mobilité ou diminuer la douleur. 

Joel E. Bialosky, Corey B. Simon, Mark D. Bishop, Steven Z. George. Basis for spinal manipulative therapy: A physical therapist perspective. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 643-647 Pages 629-794 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

L’épidémiologie de la manipulation vertébrale ; une revue systématique 

Une revue systématique portant sur une centaine d’articles in fine, d’origine essentiellement européenne, nord-américaine et australienne et exclut donc largement des conclusions sur l’utilisation de la manipulation vertébrale dans d’autres parties du monde. Ostéopathes, physiothérapeutes et chiropraticiens sont les principaux acteurs, pour des patients très satisfaits de cette thérapeutique. 

Eric L. Hurwitz. Epidemiology: Spinal manipulation utilization. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 648-654 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Le rapport coût-efficacité de la manipulation vertébrale ; une revue systématique 

6 études ont été inclues, avec un faible risque de biais. Elles laissent apparaitre que cette thérapie est d’un rapport coût-efficacité favorable pour prendre en charge les rachialgies de façon isolée ou en combinaison avec d’autres techniques, comparativement au traitement médical, aux exercices ou à la physiothérapie ne l’utilisant pas. 

Z.A. Michaleff, C.-W.C. Lin, C.G. Maher, M.W. van Tulder. Spinal manipulation epidemiology: Systematic review of cost effectiveness studies. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 655-662 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

La mobilisation passive, régulateur de l’activité des fuseaux neuro-musculaires ; article original 

Des asymétries existent dans les activités réflexes des érecteurs du rachis chez le lombalgique chronique. Les réflexes d’étirements (short-latency stretch reflexes (SR)) des spinaux de neuf patients ont été testés avant et après mobilisation passive. Il existait une importante asymétrie avant la technique, allant jusqu’à 100.2 ± 28.2 % de la valeur controlatérale. Cette valeur a été significativement réduite à 36.6 ± 23.1 %; p=0.03). 

La mobilisation passive pourrait réguler l’activité des fuseaux neuro-musculaires et/ou celle des voies Ia. 

David A. Goss Jr., James S. Thomas, Stevan Walkowski, Shawn C. Clark, John C. Licciardone, Guang H. Yue, Brian C. Clark. Non-thrust manual therapy reduces erector spinae short-latency stretch reflex asymmetries in patients with chronic low back pain. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 663-669 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Evaluation des effets de la manipulation vertébrale sur les déficiences du patient ; une revue systématique 

Comme dans les revues systématiques précédentes, il est retrouvé un effet thérapeutique faible mais constant de la manipulation vertébrale , au moins aussi remarquable que dans les autres prises en charge thérapeutiques. 

C.M. Goertz, K.A. Pohlman, R.D. Vining, J.W. Brantingham, C.R. Long. Patient-centered outcomes of high-velocity, low-amplitude spinal manipulation for low back pain: A systematic review. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 670-691 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

L’EMG de surface pour observer les effets de la manipulation vertébrale 

Diminuer la tonicité musculaire est une propriété souvent attribuée à la manipulation vertébrale : il est émis l’idée qu’elle pourrait rompre un cercle vicieux de spasmes et douleurs musculaires chez le lombalgique. La manipulation manuelle ou instrumentale influence l’activité musculaire y compris à distance du segment vertébral manipulé (par exemple dans les membres supérieurs), cependant, à la place d’une réduction de l’activité musculaire, il est retrouvé une augmentation de l’activité au repos. A l’heure actuelle, la signification clinique des modifications de l’activité électro-myographique à la suite d’une manipulation vertébrale est inconnue. 

Greg Lehman. Kinesiological research: The use of surface electromyography for assessing the effects of spinal manipulation. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 692-696 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Comment évaluer objectivement les effets de la manipulation vertébrale ? 

Le spectre des domaines à aborder est large, puisqu’ils peuvent être biomécanique, neurologique, perceptif, comportemental. La revue systématique conclue sur les recherches futures susceptibles d’améliorer la compréhension des impacts de la manipulation vertébrale et de mesurer le plus objectivement possible les effets mécaniques et physiologiques. 

Steven R. Passmore, Martin Descarreaux. Performance based objective outcome measures and spinal manipulation. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 697-707 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Est-ce que les manipulations vertébrales permettent d’assouplir le rachis ? 

104 études, avec la plupart du temps des mesures sur sujets sains sont prises en compte dans cette revue. 8 se sont intéressées au diagnostic de mobilité, apportant des preuves limitées que l’estimation clinique d’une raideur segmentaire puisse être associée à des pertes de mobilité rotatoire objectivées en radiographies (dynamique sûrement…). 15 ont considéré que la raideur retrouvée était volontiers indépendante des troubles ressentis par le patient. Une seule étude sur 9 a retrouvé une augmentation immédiate de la souplesse segmentaire mais non maintenue dans le temps, après manipulation vertébrale chez des sujets symptomatiques. 

Il n’y a pas à l’heure actuelle de corrélation entre la raideur rachidienne et les suites d’un traitement manipulatif. 

Suzanne J. Snodgrass, Robin Haskins, Darren A. Rivett. A structured review of spinal stiffness as a kinesiological outcome of manipulation: Its measurement and utility in diagnosis, prognosis and treatment decision-making. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 708-723 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Multifide et manipulation vertébrale 

Le multifide peut être augmenté après manipulation vertébrale. Les sections différentielles des multifides à la contraction et au repos ont été mesurées chez 81 lombalgiques. Cette étude à rechercher les facteurs susceptibles d’expliquer les augmentations de la section du multifide une semaine après traitement par manipulation vertébrale. La présence de 4 facteurs est prédictive de bons résultats chez les patients (le caractère aigu, une absence de douleur focale et de symptomes irritables (?), des signes d’instabilité vertébrale) 

Shane L. Koppenhaver, Julie M. Fritz, Jeffrey J. Hebert, Greg N. Kawchuk, Eric C. Parent, Norman W. Gill, John D. Childs, Deydre S. Teyhen. Association between history and physical examination factors and change in lumbar multifidus muscle thickness after spinal manipulation in patients with low back pain. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 724-731 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Les contraintes sur l’artère vertébrale lors de thrusts de grande vitesse et de faible amplitude 

Les contraintes sur l’artère vertébrale lors de manipulation vertébrale cervicale sont significativement plus faibles que lors des manoeuvres diagnostics et d’analyse des amplitudes dans cette étude… 

W. Herzog, T.R. Leonard, B. Symons, C. Tang, S. Wuest. Vertebral artery strains during high-speed, low amplitude cervical spinal manipulation. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 740-746 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Action de la manipulation vertébrale sur la douleur 

De nombreux articles supportent l’idée d’une action antalgique de la manipulation vertébrale, augmentant les seuils de pression à la douleur. 

Rogelio A. Coronado, Charles W. Gay, Joel E. Bialosky, Giselle D. Carnaby, Mark D. Bishop, Steven Z. George. Changes in pain sensitivity following spinal manipulation: A systematic review and meta-analysis. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 752-767 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Le rôle de la manipulation vertébrale dans le traitement des troubles de l’intégration sensorimotrice et la modification du contrôle moteur 

Des potentiels évoqués somato-sensoriels, une stimulation neurale magnétique trans-crânienne  et des techniques EMG sont utilisés pour explorer la piste neuro-physiologique de la manipulation vertébrale. Ce travail tente d’expliquer pourquoi un évènement initial de rachialgie peut modifier les afférences rachidiennes altérant l’intégration sensori-motrice du rachis et des membres. 

Heidi Haavik, Bernadette Murphy. The role of spinal manipulation in addressing disordered sensorimotor integration and altered motor control. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 768-776 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Manipulation vertébrale à visée viscérale : quelles preuves ? 

Cette étude se met à la recherche des preuves physiologiques à propos de l’impact viscéral de la manipulation. Pas trop d’études retrouvées et beaucoup à propos de l’impact cardio-vasculaire… 

Philip S. Bolton, Brian Budgell. Visceral responses to spinal manipulation. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 777-784 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne 

Activation somato-sensorielle et manipulation vertébrale 

Les dernières théories soutiennent que le SNC module les effets de la manipulation vertébrale. Il est proposé que la technique induise une modification maintenue de l’efficacité synaptique des neurones centraux à partir des afférences de plusieurs types de neurones afférents paravertébraux sensibles au mouvement. 

J.G. Pickar, P.S. Bolton. Spinal manipulative therapy and somatosensory activation. Journal of Electromyography and Kinesiology. Volume 22, Issue 5, Pages 785-794 (October 2012) 

Résumé de l’article disponible en ligne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s