Signe du portillon 


Objectifs 

Dénommé ainsi par analogie avec les portillons présents autrefois à l’entrée des quais du métro parisien et se fermant brusquement avant l’arrivée de la rame, il s’agit de tester la capacité immédiate des rotateurs latéraux à freiner un mouvement brusque.

Procédure 

Sans titre

Le sujet est debout, coude au corps fléchi à 90°. Le kinésithérapeute, latéral à lui, demande une rotation médiale contre résistance puis relâche brutalement. 

Valeur

Le test est positif lorsque la main du sujet vient buter contre son ventre, n’étant pas amortie pas la contraction « réflexe » de l’infra épineux et du petit rond [10].

Validité 

Sans titre 2

Références bibliographiques 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s