Syndrome fémoro-patellaire : Mulligan vs Kinesiotaping

Rédigé par le Mardi 14 Novembre 2017



 

Syndrome fémoro-patellaire : Mulligan vs Kinesiotaping

Cette étude a comparé les effets sur le court-terme de la mobilisation avec mouvement (MWM) et du Kinesiotaping (KT) sur la douleur, la fonction et l’équilibre de patients souffrant de syndrome fémoro-patellaire.

35 patientes ont été assignées à deux groupes, Straight Leg-Raise avec Traction et glissement tibial ou KT.

Les deux groupes ont bénéficié de 4 séances de traitement, à raison de deux par semaine suivies d’un programme de 6 semaines d’exercices à la maison.

Douleur, amplitudes, extensibilité des ischio-jambiers, stair climbing test, TUG, un score dédié au syndrome fémoro-patellaire (Kujala Patellofemoral Pain Scoring) et Y-Balance test ont été évalués avant traitement, 45 min après la 1° séance, à la fin des 4 séances, à 6 semaines.

Résultats :

Les patientes vont mieux dans les deux groupes pour la douleur, la fonction et l’équilibre. La douleur au repos et l’extensibilité des ischio-jambiers sont améliorées significativement dans le groupe MWM.

Décryptage de la technique à venir…

Référence bibliographique :

Demirci S et al. Comparison of short-term effects of mobilization with movement and Kinesiotaping on pain, function and balance in patellofemoral pain. Acta Orthop Traumatol Turc. 2017 Oct 17. pii: S1017-995X(17)30151-7. doi: 10.1016/j.aott.2017.09.005. Article en pré-publication.

Accès à l’article

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s