Test de levé isocinétique IsoKai


pone.0209419.g001
Photos provenant de l’article

Cette étude a été réalisée pour évaluer la fiabilité du test de lever isocinétique IsoKai tel qu’il est actuellement pratiqué lors de l’admission dans les forces armées suédoises. 

L’étude comprenait un échantillon de sujets masculins. Elle était destinée à évaluer la fiabilité intra-opérateur (n = 534) et inter-opérateurs (n = 137).

Matériel  

Le dispositif consiste en un châssis supportant une barre de levage verticale reliée par un câble à un système hydraulique stabilisant la vitesse de levage à 0.30 m / s. 

Le dispositif permet un petit mouvement horizontal (6–7 cm) de la barre verticale pendant le levé. 

La force musculaire (en Newtons) est, pour chaque centimètre d’élévation, enregistrée par un ordinateur connecté à une plaque de force sur laquelle le participant a été invité à se tenir avec les pieds séparés de la largeur des épaules. 

Procédure 

Avant le test, le sujet effectue une séance d’échauffement de 10 minutes à l’aide d’un cycloergomètre.

Le test est effectué à partir d’une position de départ où le dos est droit, incliné vers l’avant et les genoux fléchis. Ensuite, une barre verticale est levée à deux mains de 30 cm au-dessus de la plaque de force jusqu’à ce qu’elle atteigne le niveau des épaules. 

Le sujet, pieds nus, est invité à développer un effort maximal pendant cette levée. 

La longueur est enregistrée par un instrument de mesure connecté au dispositif IsoKai et le poids est enregistré par la plaque de force, ce qui permet d’adapter les calculs à chaque participant. 

L’évaluateur donne des instructions orales sur la manière d’exécuter la levée et la réalise devant le sujet. Un test sous-maximal est pratiqué pour que le participant s’habitue à la procédure de test. 

Chaque test consiste en deux à quatre levées maximales. 

Pour chaque levée, un graphique dans lequel la force a été tracée pour chaque cm de levée généré est réalisé.

pone.0209419.g002
Graphique provenant de l’article

Valeurs 

Deux à quatre levées ont été réalisées. La force maximale (IsoKaiMF) et le pic de force maximal (IsoKaiPF) sont recueillis.  

Fiabilité 

Le test est réalisé deux fois à environ deux heures d’intervalle. Tous les coefficients intra-classe ont montré une excellente fiabilité. 

Les analyses inter-évaluateurs ont donné des coefficients intra-classes de 0,942 IC95%[0,920-0,959] et de 0,858 IC95%[0,806-0,896] pour IsoKaiMF et IsoKaiPF, respectivement, tandis que les coefficients correspondants pour les analyses intra-opérateur étaient de 0,93 IC95%[0,923-0,946] et 0,86 IC95%[0,842-0,886]. 

Il est possible d’obtenir des mesures pertinentes à utiliser en pratique réelle avec ce test. 

Les analyses de Bland et Altman n’ont révélé aucune erreur systématique dans aucun des deux échantillons. 

Sur la base de ces résultats, il est suggéré que le test de levée isocinétique IsoKai soit un test extrêmement fiable pour déterminer la force musculaire dynamique maximale. 

Références bibliographiques 

Bohman T, Tegern M, Halvarsson A, Broman L, Larsson H. Reliability and agreement of the IsoKai isokinetic lift test – A test used for admission to the Swedish Armed Forces. PLoS One. 2018 Dec 19;13(12):e0209419. doi: 10.1371/journal.pone.0209419

Articles en rapport avec le sujet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s