Mesure de la force isométrique des extenseurs & fléchisseurs profonds du cou

1b
Illustrations provenant de l’article

Population-cible 

Cervicalgiques chroniques entre 18 et 60 ans.

Procédure pour les extenseurs profonds

La force des extenseurs du cou est mesurée en procubitus, la tête dans le vide, les épaules en bord de table. 

Une sangle en velcro fixe la colonne vertébrale supérieure à la table. Le sujet est invité à garder la tête en position neutre. 

Le kinésithérapeute place le dynamomètre portatif sur l’arc vertébral de la deuxième vertèbre cervicale, pour favoriser l’activation du muscle semi-épineux du cou, et applique une force verticale. Le sujet résiste en extension. 

La prise de mesure doit être en deçà d’un réveil de la douleur cervicale.

Procédure pour les fléchisseurs profonds

La force du muscle fléchisseur profond du cou est mesurée sujet en décubitus. Le dynamomètre portatif est posé sous le maxillaire inférieur. La poussée se fait en direction crâniale alors que le sujet réalise un hochement de tête contre le dynamomètre. 

Le kinésithérapeute contrôle manuellement l’absence de contraction du sternocléidomastoïdien afin de limiter le plus possible l’activité des muscles superficiels. 

La prise de mesure doit être en deçà d’un réveil de la douleur cervicale.

Valeurs (de l’ordre de)

Pour les deux mesures, un seul test de force maximal est réalisé afin de minimiser une potentielle perte de force avec augmentation de la douleur cervicale liée à la répétition. 

Les deux mesures ont été effectuées sans provocation de douleur au cou.

Force isométrique mesurée en kg  Avant traitement  Après 6 semaines de traitement  3 mois après 
Extenseurs  4.5 ± 0.4 5.2 5.2
Fléchisseurs  1.8 ± 0.2 2.1 2.1

Apparemment, la force se maintien 1,5 mois après traitement.

Fiabilité 

?


Références bibliographiques

Sans titreSuvarnnato T, Puntumetakul R, Uthaikhup S, Boucaut R. Effect of specific deep cervical muscle exercises on functional disability, pain intensity, craniovertebral angle, and neck-muscle strength in chronic mechanical neck pain: a randomized controlled trial. J Pain Res. 2019 Mar 7;12:915-925. doi: 10.2147/JPR.S190125.

Articles en rapport avec le sujet

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s