Sciatique : technique lombaire de glissement neural en ouverture du foramen

Sans titre 2

J’aime bien quand les études sont d’accord avec moi. Dans les sciatiques, j’avais un peu tendance à proposer aux patients une mise en tension neurale en latéro-cubitus controlatéral avec ouverture du foramen à l’aide d’un coussin, mais si le glissement est efficace pourquoi pas ?

Population-cible

Adultes de 44 ans de moyenne d’âge, souffrant d’une radiculopathie lombaire subaiguë.

Procédure 

Le patient est couché en latéro-cubitus du côté non affecté. Il est invité à fléchir le membre inférieur supralatéral jusqu’à la limite de la plage de non-douleur. En même temps, le physiothérapeute ouvre le foramen par :

  • Un appui anté-brachial sur l’hémi-bassin, en direction caudale et,
  • Du pouce de l’autre main, par une stabilisation du processus épineux de L4, en direction médiale. 

Le patient maintient la flexion infra-douloureuse maximale 3 secondes puis revient en position de départ. La technique est répétée de l’ordre de 3 fois à la première séance jusqu’à 2 à 3 séries de 6 à 8 répétitions en progression. Les séries sont entrecoupées d’un intervalle de repos de 30 secondes pour boire le café avant qu’il ne refroidisse. 

En progression, une ouverture maximale de l’hémi-bassin est réalisée en position d’étirement sciatique jusqu’à la capacité d’obtenir 50% des amplitudes du SLR côté sain.

Ajout d’auto-mobilisations et de TENS

  • Le patient dans la même position réalise un mouvement rythmique de flexion hanche et genou suivi d’une extension de la hanche et du genou. Il est réalisé pendant 30 secondes et répété 5 fois.
  • En quadrupédie, 2 séries de 5 à 7 répétitions d’assis/talon en flexion lombaire. 
  • TENS (80 à100 Hz, 50-100 ms). Deux électrodes sont appliquées sur la colonne lombaire et deux autres sur les membres inférieurs dans la distribution de la douleur pendant 30 minutes.

L’exercice de glissement neural est répété à domicile une fois par jour avec 3 séries de 10 répétitions. La progression peut être réalisée en augmentant les répétitions lorsque cela est confortable.  

Posologie 

6 séances en 2 semaines. Dans un traitement de 50 minutes, le traitement neural ne dure que 5 minutes.

Indicateurs principaux

La douleur au membre inférieur, le Oswestry Disability Index. 

Indicateurs secondaires 

La douleur lombaire, le Global Rating of Change (GROC), le Straight Leg Raise test (SLR), les amplitudes lombaires (ROM). 

Le suivi s’est fait immédiatement après traitement, puis à 3 et à 6 mois après traitement. 

Validité 

Comparativement à un traitement d’électrothérapie isolé, le cumul de ces techniques avec l’électrothérapie permet des améliorations cliniquement significatives de tous les indicateurs. Immédiatement après traitement, le groupe expérimental présente une différence à l’EVA du membre inférieur de 2.0 IC95%[1.4-2.6], comme des déficits (3.9 IC95%[5.5-2.2]). 

Ces résultats perdurent à 6 mois sur les indicateurs principaux. La satisfaction des patients est meilleure, leur SLR aussi. 

Commentaire 

A savoir si l’exercice répété de glissement neural en latéro-cubitus n’est pas LE traitement utile, plutôt que la thérapie manuelle proprement dite. En tout cas, tout ceci va bien dans le sens de l’étude de Ferreira qui ne montre elle pas d’effet à 15 jours, mais un effet remarquable à un mois, avec une pratique similaire. 

Voir la vidéo de la technique de Ferreira


Références bibliographiques 

cov200hSatpute K, Hall T, Bisen R, Lokhande P. The Effect of Spinal Mobilization With Leg Movement in Patients With Lumbar Radiculopathy-A Double-Blind Randomized Controlled Trial. Arch Phys Med Rehabil. 2019 May;100(5):828-836. doi: 10.1016/j.apmr.2018.11.004

Schafer A, Hall T, Muller G, Briffa K. Outcomes differ between subgroups of patients with low back and leg pain following neural manual therapy: a prospective cohort study. Eur Spine J 2011;20:482- 90. 

Articles en rapport avec le sujet

Ferreira G, Stieven F, Araujo F, et al. Neurodynamic treatment did not improve pain and disability at two weeks in patients with chronic nerve-related leg pain: a randomised trial. J Physiother 2016;62:197- 202. 

 

2 commentaires

  1. 6 séances en deux semaines de 50 minutes. Il vaut mieux en effet que ce soit le neuromeningé qui fonctionne pour notre pratique quotidienne. Il existe des études similaires sans ouverture foraminale? C est assez étrange que l on puisse améliorer les patients en ouverture comme ici et que le mdt fonctionne aussi et la plupart du temps en fermeture(extension et ou inclinaison). Merci pour le blog!

    J'aime

    • Il y a une vieille étude sur les sciatiques qui concluait qu’il valait mieux faire du MDT qu’opérer, je peux essayer de retrouver les notes dessus, mais oui, ça, ça m’a toujours posé problème : les prises en charge en compression neurale comme en décompression neurale sont efficaces….

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s