Dry needling du ptérygoïdien médial


 

Muscle_ptérygoïdien_médial

Il est avancé que le muscle ptérygoïdien médial puisse jouer un rôle important dans la douleur temporo-mandibulaire. 

Les auteurs proposent de le traiter par dry needling (DN) et envisagent dans cette étude de déterminer si une aiguille le pénètre avec précision sur des cadavres volontaires et des sujets vivants souffrant de troubles temporo-mandibulaires. 

Méthodes : 

L’insertion de l’aiguille dans le ptérygoïde médial a été réalisée chez 5 cadavres frais et 5 patients. 

L’insertion de l’aiguille a été réalisée à l’aide d’une aiguille de 40 mm insérée à l’angle inférieur de l’os mandibulaire. L’aiguille a été avancée d’une direction inférieure à supérieure dans le ptérygoïde médial jusqu’à une profondeur maximale de 30 mm. 

Chez les cadavres, le placement de l’aiguille dans le ptérygoïde médial a été évalué par observation après résection des tissus superficiels sus-jacents. 

Chez les patients, le placement de l’aiguille dans le ptérygoïde médial a été évalué par l’auto-déclaration de la douleur lors de l’insertion.

Une petite mise à jour bien claire sur ce muscle que vous ne devez pas masser tous les jours ?

 

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s