Posture & équilibre de l’enfant : normes & validité du capteur inertiel


img_showcase_wgt3x-btEn pédiatrie, l’équilibre est évalué au moyen de tests cliniques peu sensibles qui identifient les altérations du développement à des stades déjà avancés. Les capteurs inertiels sont faciles à utiliser et pourraient dépister des troubles du contrôle postural plus précocément. Pour savoir si nous devrions utiliser demain ce nouveau matériel, la comparaison avec des tests classiques a été réalisée par des étudiants de la faculté des sciences de l’éducation et du sport, de l’Université de Vigo, ainsi que du département de soins infirmiers et de physiothérapie, faculté des sciences de la santé de l’université de León (Espagne).

Population-cible

Une étude transversale a été menée auprès de 91 enfants en bonne santé. 

Matériel 

L’accéléromètre GT3X+ (Actigraph®, Pensacola, FL, USA) fournit des données sur les mouvements du corps selon trois axes. 

L’utilisation d’une basse fréquence permet d’éliminer tout bruit d’accélération. Ainsi, une fréquence de 50 Hz a été choisie pour obtenir une plus grande précision dans l’analyse de l’équilibre postural. Les données brutes ont été collectées à la fréquence d’échantillonnage sélectionnée et traitées à l’aide du logiciel ActiLife (Actigraph®, Pensacola, FL, USA). 

Procédure 

Les mesures anthropométriques (poids et taille) ont été obtenues à l’aide d’une balance (SECA®, Berlin, Allemagne) et d’un stadiomètre (SECA®, Berlin, Allemagne). Pour les deux mesures anthropométriques, il a été demandé aux étudiants d’enlever leurs chaussures et tout vêtement inutile.

L’accéléromètre a été placé dans la zone lombaire médiane (qui coïncide avec la quatrième vertèbre lombaire). L’emplacement spécifique était la quatrième vertèbre lombaire dont il a été démontré qu’elle reflétait le comportement du CM. Les dispositifs ont été fixés avec du ruban adhésif pour éviter tout déplacement. L’essai a été expliqué aux participants, et ils ont été accompagnés dans une salle de mesure (une salle de classe vide) pour les tests.

Afin d’effectuer les mesures des accélérations du CM, chaque participant a effectué six essais, chacun d’eux étant répété trois fois. Les tests ont été séparés par des intervalles de 30 s afin de prévenir les effets de la fatigue musculaire des membres inférieurs. 

Les essais suivants ont été effectués : 

  • Équilibre bipodal en position debout avec les yeux ouverts (BOE) ; 
  • Équilibre bipodal en position debout avec les yeux fermés (BCE) ; 
  • Équilibre sur une jambe avec les yeux fermés (OLCE) ; 
  • Équilibre sur une jambe avec les yeux ouverts (OLOE) ; 
  • Équilibrage dynamique sur une jambe sur un tapis en mousse avec les yeux ouverts pour induire le déclenchement de réactions d’équilibre dynamique (DOL) ; 
  • Marche normale vers un cône situé à 10 m de distance, chaque participant faisant le tour du cône et revenant au point de départ (NG). 

Des tests de surface instable ont été effectués sur un tapis d’une densité de 30 kg/m2. 

Pendant les tests, les sujets portaient des chaussettes et des vêtements faciles à porter afin de pouvoir effectuer les tests confortablement. 

Tous les participants ont reçu pour instruction de séparer les pieds à la hauteur des hanches lors des tests d’équilibre bipodal. 

Lors des tests d’équilibre monopodal, les participants ont choisi la jambe sur laquelle ils allaient prendre appui. Pour ce faire, ils ont été autorisés à faire les premières tentatives de sélection (qu’ils devaient respecter pour tous les tests).

La séquence des essais a été déterminée en tenant compte de la fatigue éventuelle des membres inférieurs. Les essais était réalisés dans un ordre précis OLCE-NG-BOC-OLOE-BOE-DOL-BOC-OLCE-BOE-DOL-NG-OLOE-BOC-DOL-BOE-OLOE-OLCE-NG, chaque essai (BOC, BOE, OLCE, OLOE, DOL et NG) étant effectué trois fois.

Tests classiques utilisés pour la comparaison avec l’usage du capteur inertiel

Test du flamant modifié (FT) : 

L’équilibre statique a été évalué par ce test adapté du Flamingo Test pour l’utilisation chez les enfants. On a demandé aux enfants de se tenir pieds nus sur une jambe, les yeux fermés, pendant 30 s. Ce test a été effectué trois fois pour ensuite faire la moyenne des trois scores obtenus avec les deux mains à la taille au niveau de la crête iliaque. Le résultat du test était le nombre de contacts au sol avec un pied libre ou des ouvertures pour les yeux pendant 30 secondes, un nombre plus élevé de contacts au sol et d’ouvertures pour les yeux indiquant un équilibre statique plus faible.

Test du barreau (BT) : 

L’équilibre dynamique pendant la marche en tandem a été évalué par ce test. Pour cela, le sujet devait être pieds nus et se tenir debout sur une barre de 2 m de long et 5 cm de large et entre 30 et 40 cm de haut (un banc suédois inversé peut être utilisé à cet effet). Le garçon ou la fille devait marcher sur la barre jusqu’à la marque située à 2 m, pour pouvoir tourner et continuer à marcher à nouveau. Ils devaient faire cet aller-retour autant de fois que possible, pendant une période de 45 s, jusqu’à ce qu’ils perdent l’équilibre. 

La mesure a été établie sur la base du nombre de mètres que l’enfant était capable de parcourir, sur 45 s. Ce test a été expliqué aux participants et ils ont pu le tester avant d’effectuer les trois mesures, après quoi la moyenne des résultats obtenus a été trouvée. Ce test présente des résultats de fiabilité de 0,98 pour les sujets de 12 ans.

Test de Babinski-Weil (BWT) : 

Ce test évalue l’intégrité du système vestibulaire. Il consiste à marcher en avant et en arrière les yeux fermés. Les sujets se tiennent debout et doivent faire six pas en ligne droite vers l’avant et six pas vers l’arrière, en revenant sur les pas précédents. Cette procédure a été répétée trois fois (36 pas au total), les bras reposant confortablement sur les côtés. Si le sujet effectue la marche en ligne droite, le test est approprié ; s’il y a des déviations latérales de 45º ou plus, il n’est pas approprié.

Test de marche de Fukuda ou test d’Unterberger-Fukuda (FST) : 

Également appelé test de marche simulée, il est utilisé pour évaluer l’équilibre dynamique. Il consiste à effectuer une marche sur le site les yeux fermés, en levant les genoux jusqu’à 90°, et en simulant une marche militaire, à une fréquence de 50 pas par minute avec les bras reposant confortablement sur le côté. Il s’agit d’un test clinique évalué comme approprié ou non, en vérifiant s’il y a une rotation vers la droite ou vers la gauche de plus de 45°.

Valeurs obtenues, fiabilité, validité 

Elles figurent en tableau dans l’article. 


Références bibliographiques 

espagneJesús García-Liñeira, Raquel Leirós-Rodríguez, Vicente Romo-Pérez, Jose L García-Soidán. Validity and Reliability of a Tool for Accelerometric Assessment of Balance in Scholar Children. J Clin Med. 2021 Jan 3;10(1):137. doi: 10.3390/jcm10010137.

Article en accès libre en cliquant sur le lien du titre. 


Autres articles sur le sujet parus ce mois-ci

Design and Development of a Virtual Reality-Based Mobility Training Game for People With Parkinson’s Disease

Visual effort moderates postural cascade dynamics

The role of vestibular cues in postural sway

Multifractality in postural sway supports quiet eye training in aiming tasks: A study of golf putting

Physical Therapy for Benign Positional Vertigo of Posterior Canal: The Role of Alternated Epley and Semont Maneuvers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s