Sportif de haut niveau et plancher pelvien


Cette méta analyse recherchait à identifier les preuves scientifiques des dysfonctionnements du plancher pelvien qui sont associés à l’incontinence urinaire (IU)chez les sportives de haut niveau et à déterminer si la physiothérapie du plancher pelvien corrige l’IU chez les athlètes féminines d’élite.

Méthodes

Termes recherchés :

  • dysfonctionnement du plancher pelvien chez les athlètes féminines de haut niveau
  • incontinence urinaire chez les athlètes féminines de haut niveau
  • physiothérapie du plancher pelvien chez les athlètes féminines de haut niveau
  • physiothérapie de l’incontinence urinaire chez les athlètes féminines de haut niveau.

Les athlètes ont été classées en groupe en fonction de l’impact de leur sport sur le plancher pelvien :

  • faible impact (sports non compétitifs, golf, natation, athlétisme de course, athlétisme de lancer)
  • impact modéré (ski de fond, hockey sur gazon, tennis, badminton, baseball)
  • fort impact (gymnastique, gymnastique artistique, gymnastique rythmique, ballet, aérobic, sports de saut (en hauteur, en longueur, triple et perche), judo, football, basket-ball, handball, volley-ball)

18 articles retenus

Résultats

Âge moyen 22,69 ans (écart-type 2,70, 18,00-29,49), sans différence entre les athlètes et les témoins

Les athlètes d’élite souffraient davantage d’IU que les femmes des groupes témoins.

Chez les athlètes féminines de haut niveau, en général, la physiothérapie a davantage contribué à l’amélioration de la continence urinaire que chez les femmes du groupe témoin (ratio de risque de 0,81, intervalle de confiance de 0,78-0,84)).

Chez les athlètes féminines d’élite, les anciennes athlètes féminines d’élite et les femmes enceintes qui pratiquent régulièrement une activité aérobique, la physiothérapie a permis d’améliorer la continence urinaire par rapport au groupe témoin.

Le risque d’IU était le même chez les athlètes et dans le groupe témoin chez les athlètes féminines de volley-ball, les athlètes féminines d’élite, les skieurs de fond et les coureurs.

Le traitement par physiothérapie était plus efficace chez les femmes du groupe témoin que chez celles des groupes suivants : gymnastique, basket-ball, tennis, hockey sur gazon, athlétisme, natation, volley-ball, softball, golf, football et athlètes d’élite.

Discussion

Les troubles de l’alimentation, la constipation, les antécédents familiaux d’incontinence urinaire, les antécédents d’infections urinaires et la diminution de la flexibilité de la voûte plantaire sont associés à un risque accru d’IU chez les athlètes féminines d’élite.

La diminution de la flexibilité de la voûte plantaire parait douteux pour expliquer le risque accru d’IU si quelqu’un trouve l’explication ou à une théorie je suis intéressée (celle développée dans l’article est une diminution de la force d’impact)

L’efficacité de la réhabilitation du plancher pelvien dans l’IU est retrouvé dans des études controlées randomisées. [1,2,3]

Une prévalence de l’incontinence urinaire d’effort de 28 à 29,6 % chez les athlètes féminines a été rapportée, contre 9,8 à 13,4 % chez les non-athlètes [4,5].

La contrainte sur le plancher pelvien semble favorisée l’incontinence urinaire d’effort plutôt logique plus de contraintes plus de risques.

La physiothérapie du plancher pelvien comme traitement de l’incontinence urinaire chez les athlètes féminines d’élite, les anciennes athlètes féminines d’élite et les athlètes enceintes qui pratiquent une activité aérobique régulière entraîne un gain de continence supérieur à celui obtenu par les femmes non athlètes.

Les résultats peuvent amener à discussion car les études de cas représentaient 39.60% des résultats des recherches.

Référence bibliographique

Sorrigueta-Hernández A, Padilla-Fernandez BY, Marquez-Sanchez MT, Flores-Fraile MC, Flores-Fraile J, Moreno-Pascual C, Lorenzo-Gomez A, Garcia-Cenador MB, Lorenzo-Gomez MF. Benefits of Physiotherapy on Urinary Incontinence in High-Performance Female Athletes. Meta-Analysis. J Clin Med. 2020 Oct 10;9(10):3240. doi: 10.3390/jcm9103240. PMID: 33050442; PMCID: PMC7601720.

1. Ferreira S., Ferreira M., Carvalhais A., Santos P.C., Rocha P., Brochado G. Reeducation of pelvic floor muscles in volleyball athletes. Rev. Assoc. Med. Bras. 2014;60:428–433. doi: 10.1590/1806-9282.60.05.010.

2. Louis-Charles K., Biggie K., Wolfinbarger A., Wilcox B., Kienstra C.M. Pelvic Floor Dysfunction in the Female Athlete. Curr. Sports Med. Rep. 2019;18:49–52. doi: 10.1249/JSR.0000000000000563.

3. Pires T.F., Pires P.M., Moreira M.H., Gabriel R., João P.V., Viana S.A., Viana R.A. Pelvic Floor Muscle Training in Female Athletes: A Randomized Controlled Pilot Study. Int. J. Sports Med. 2020;41:264–270. doi: 10.1055/a-1073-7977.

4. Caylet N., Fabbro-Peray P., Marès P., Dauzat M., Prat-Pradal D., Corcos J. Prevalence and occurrence of stress urinary incontinence in elite women athletes. Can. J. Urol. 2006;13:3174–3179.

5. Carvalhais A., Natal R., Bø K. Performing high-level sport is strongly associated with urinary incontinence in elite athletes: A comparative study of 372 elite female athletes and 372 controls. Br. J. Sports Med. 2018;52:1586–1590. doi: 10.1136/bjsports-2017-097587

Un commentaire

  1. La diminution de la flexibilité de la voûte plantaire parait douteux pour expliquer le risque accru d’IU si quelqu’un trouve l’explication ou à une théorie je suis intéressée (celle développée dans l’article est une diminution de la force d’impact)

    Les kinés travaillant an périnéo font de l’electrostimulation du tibial post de part son innervation commune avec la vessie… peut-être peut on imaginer que leur limitation de flexibilité de voûte plantaire est à mettre en rapport avec ça

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s