Physiothérapie : effets sur les troubles temporo mandibulaires


Méta analyse des résultats des études contrôlées randomisées sur les troubles temporo mandibulaires et physiothérapie.

Les troubles temporo mandibulaires désignent les pathologies touchant les muscles masticateurs et/ou l’articulation temporo mandibulaire.

Ces troubles peuvent toucher 10 à 25% de la population.

Recherche

Les bases de données électroniques PubMed, Science Direct, et EBSCO ont été consultées.

Chaque article a été évalué indépendamment par deux chercheurs à l’aide de la base de données sur les preuves en physiothérapie (PEDro), des échelles de Jadad et de l’outil Cochrane Risk of Bias.

Une méta-analyse a été réalisée en utilisant la méthode des effets aléatoires de DerSimonian-Laird pour obtenir des estimations sommaires des différences moyennes standardisées (SMD) et les intervalles de confiance à 95 % (IC 95 %)

Résultats

Sept articles répondaient aux critères d’inclusion.

La qualité méthodologique, basée sur l’outil Cochrane Risk of Bias et les échelles Jadad et PEDro, était bonne, avec un risque de biais globalement faible pour toutes les études, à l’exception de l’étude de Carmeli et al, qui avait un score de qualité inférieur.

La méta-analyse a montré que pour la réduction de la douleur, le SMD sommaire favorisait la physiothérapie (SMD = -0,63 ; IC 95% : -0,95 à -0,31 ; nombre d’études = 8 ; I² = 0,0%), tandis que pour l’amplitude active des mouvements (ROM), les différences entre les groupes d’intervention et de contrôle n’étaient pas statistiquement significatives (SMD = 0,33 ; IC 95% : -0,07 à 0,72 ; nombre d’études = 9 ; I² = 61,9%).

Conclusion

La physiothérapie semble avoir un effet sur la douleur et l’amplitude active dans les troubles temporo mandibulaires.

Les auteurs concluent que d’autres études sont néanmoins nécessaires pour généraliser ces résultats.

Référence bibliographique

Paço M, Peleteiro B, Duarte J, Pinho T. The Effectiveness of Physiotherapy in the Management of Temporomandibular Disorders: A Systematic Review and Meta-analysis. J Oral Facial Pain Headache. 2016 Summer;30(3):210-20. doi: 10.11607/ofph.1661. PMID: 27472523.

Carmeli E, Sheklow SL, Bloomenfeld I. Comparative study of repositioning splint therapy and passive manual range of motion techniques for anterior displaced temporomandibular discs with unstable excursive reduction. Physiotherapy 2001;87:26–36.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s