Rééducation de la maladie de Parkinson en France : un coup de Sirocco ?


Une étude franco-française apportant des preuves quant à la prise en charge multi-disciplinaire intense de patients souffrant de maladie de Parkinson peu évoluée. Est-ce que cet  abord est plus efficace que 3 séances par semaine sur tapis de marche informatisé chez un kinésithérapeute ?

Population-cible

Patients de 67 ± 9 ans de moyenne d’âge, avec un score de Hoehn et Yahr en moyenne de 1,9 ± 0,6 (4 femmes pour 10 hommes), atteints depuis 6 ± 5 ans.

Ils doivent être capables de marcher 20 minutes sans aide, ne doivent pas être porteurs d’une pompe à dopamine. 

Indicateurs 

Tous les participants ont été évalués pendant les périodes de médication « ON », deux heures après la première dose orale de lévodopa. 

  1. Les paramètres de la marche ont été enregistrés à une fréquence d’échantillonnage de 200 Hz à l’aide de deux capteurs inertiels aux pieds (Physilog®5, Gait Up, Suisse). Le temps de foulée moyen (seconde), la vitesse (mètre par seconde), la longueur de foulée (mètre) et la cadence (nombre de pas par seconde), ainsi que leurs coefficients de variations respectifs ont été calculés.
  2. Une spectroscopie fonctionnelle dans le proche infrarouge (je ne sais pas de quoi il ressort – je suppose déterminer l’importance de l’activité cérébrale par les variations relatives de la concentration d’oxy- et de désoxy-hémoglobine dans une partie du cortex pré-frontal ?)

Procédure 

Le programme d’entraînement Sirocco est un programme de réadaptation-entraînement collectif intensif multi-disciplinaire basé sur l’exercice, unique en France. Chaque session du programme Sirocco est composée d’un groupe de huit patients hospitalisés cinq semaines, à l’exception des week-ends. 

Le programme d’entraînement regroupe plusieurs disciplines telles que l’activité physique adaptée, la kinésithérapie, l’ergothérapie et l’orthophonie. 

Toutes ces activités sont pratiquées en séances de groupe. 

  • L’activité physique adaptée comprend la marche nordique, le cross training, la balnéothérapie, le sport collectif et le stretching. 
  • La kinésithérapie cible la vitesse, le franchissement d’obstacles, l’équilibre statique et dynamique. 
  • L’ergothérapie cible la gestuelle et l’écriture manuscrite. 
  • L’orthophoniste travaille l’intensité vocale, la respiration, les fonctions articulatoires.

Posologie 

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s