Conseiller des semelles orthopédiques dans la gonarthrose sur genu-varum


IMG_0262

Une note sur l’intérêt de conseiller des semelles orthopédiques dans une gonarthrose médiale et les pistes biomécaniques permettant d’étayer cette pratique : des patients volontiers plus pronateurs et présentant une tendance à la torsion latérale du tibia.

Marcher, la première des thérapies

Une revue systématique avec méta-analyse regroupant 18 études contrôlées randomisées portant sur 944 patients conclut à l’intérêt des semelles orthopédiques à coin latéral comme à porter une orthèse du genou pour réduire la tendance à l’affaissement du genou en genu-varum impactant directement le compartiment médial lors de la marche. 

Bien évidemment, porter des semelles pour rester dans un fauteuil est sans intérêt; les auteurs considèrent que le ré-entrainement à la marche est le traitement de base, mais comme celui-ci est perturbé par des appuis douloureux, tout ce qui pourra diminuer les douleurs lors de l’exercice est bon à prendre. 

Justificatifs biomécaniques du port de semelles

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s