Les deux premiers vaccins çà a été, mais depuis le 3° qu’est-ce que j’ai mal à l’épaule !


 

Si vous n’avez pas eu cette remarque, c’est que vous avez choisi de vous installer en zone très sous-dotée sur la planète Mars…

Si vous n’écoutez que vos patients plaignoux, c’est un cas sur deux. Selon cette étude, c’est un cas sur 1 130 000. Pas de chances pour vous de soigner tous les cas d’inflammation d’épaule post-Covid de la planète Terre…ou alors, c’est que vos patients sont très, très, très influençables, non ? Et ça se trouve, ce n’est pas que pour cette croyance, non ?

Contexte : 

La scapulalgie liée à l’administration d’un vaccin (SIRVA) est supposée être une réponse inflammatoire à médiation immunitaire à un antigène vaccinal injecté dans ou près de la bourse séreuse sous-acromiale, entraînant une douleur et un dysfonctionnement de l’épaule. 

Le nombre d’études sur ce sujet augmente rapidement. Des études comparatives récentes ont rapporté des conclusions contradictoires, ce qui suggère qu’un examen systématique des meilleures preuves disponibles pourrait être utile.

Questions/objectifs : 

Dans cette revue systématique, ont été posées les questions : 

  • Quelles sont les caractéristiques cliniques, 
  • Quels sont les diagnostics, 
  • Quelles sont les prises en charge et les conséquences rapportées en association avec le SIRVA ?

Méthodes : 

Une recherche a été effectuée le 4 octobre 2021 dans les bases de données PubMed et Medline pour les études liées au SIRVA, au sein du département de chirurgie orthopédique de la Johns Hopkins University School of Medicine, bien connue depuis la dernière pandémie…

Les critères d’inclusion étaient les études comparatives, les séries de cas et les rapports de cas en langue anglaise portant sur des douleurs à l’épaule survenues après la vaccination. Les études portant exclusivement sur des troubles neurologiques après la vaccination ont été exclues. 

Quarante-deux études répondaient aux critères d’admissibilité, dont trois études comparatives rétrospectives (72 patients et 105 témoins), cinq séries de cas de la base de données (2273 patients) et 34 rapports de cas (49 patients). 

La qualité des études a été évaluée pour les séries de cas de la base de données et les études comparatives rétrospectives à l’aide de l’outil Methodological Index for Non-randomized Studies.

Résultats : 

  • L’âge médian des patients était de 51 ans (fourchette de 15 à 90 ans), et 73 % (36 sur 49) étaient des femmes. 
  • L’IMC a été rapporté pour 24% des patients (12 sur 49) dans les rapports de cas, avec une médiane de 23,5 kg/m2 (intervalle 21-37,2 kg/m2). 
  • Les symptômes les plus fréquents étaient une douleur à l’épaule et une réduction de l’amplitude de mouvement. 
  • Les diagnostics les plus fréquents étaient la bursite de l’épaule, la capsulite rétractile et les altérations de la coiffe des rotateurs. 
  • Les modalités de prise en charge les plus fréquentes étaient la physiothérapie ou l’ergothérapie, les AINS et les injections de stéroïdes, suivies de la chirurgie, qui était généralement utilisée pour les patients dont les symptômes persistaient malgré une prise en charge non chirurgicale. 
  • La résolution complète des symptômes a été rapportée chez 2,9 % à 56 % des patients.

Conclusion : 

L’association entre les conditions inflammatoires de l’épaule (telles que la bursite) et la vaccination semble être extrêmement rare, se produisant après environ 1 130 000 événements de vaccination selon la meilleure étude comparative disponible.

Actuellement, il n’existe aucune preuve expérimentale confirmant la théorie d’une réponse inflammatoire à médiation immunitaire aux antigènes vaccinaux. 

Bien que les preuves cliniques soient limitées, comme pour toute bursite, les traitements habituels semblent efficaces et la chirurgie doit rarement être pratiquée.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer la meilleure technique d’injection ou évaluer d’autres sites d’injection, comme la partie  antéro-latérale de la cuisse, qui n’impliquent pas de positionner une aiguille près de l’épaule. 

Nota-bene 

KINote réalisée uniquement à partir du résumé. Merci de me faire part de toutes approximations, critiques, …si vous avez lu l’article en entier.


Références bibliographiques

Aoife MacMahon, Suresh K Nayar, Uma Srikumaran. What Do We Know About Shoulder Injury Related to Vaccine Administration? An Updated Systematic Review. Clin Orthop Relat Res. 2022 Mar 24. doi: 10.1097/CORR.0000000000002181.

Photo de FRANK MERIu00d1O sur Pexels.com


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s