Traiter le syndrome métabolique par l’exercice, aussi minimal soit-il


 

L’obésité et le syndrome métabolique sont généralement associés à une inflammation chronique, qui peut à son tour contribuer au développement de multiples maladies secondaires, notamment les maladies cardiovasculaires et plusieurs types de cancer.

Les mécanismes sous-jacents par lesquels l’obésité et le syndrome métabolique favorisent l’inflammation chronique ne sont pas encore totalement compris, mais il est suggéré qu’une sécrétion excessive et dérégulée d’adipokines et de cytokines pro-inflammatoires à partir du tissu adipeux joue un rôle essentiel dans la pathogenèse. Les modifications du régime alimentaire, en particulier la restriction calorique et l’exercice physique régulier, sont des éléments essentiels du traitement de l’obésité et des troubles cardio-métaboliques associés. 

La restriction calorique peut être une stratégie efficace pour réguler l’inflammation, mais elle n’est pas suffisante : 12 semaines de restriction calorique ne permettent qu’une diminution de l’ordre de 3% de la masse corporelle, en deça du seuil admis de 5% d’efficacité anti-inflammatoire. L’exercice est donc une pierre angulaire du traitement du syndrome métabolique.

Pour de gros écarts de poids, de grosses dépenses d’énergie sont nécessaires ?

Alors que les marqueurs inflammatoires peuvent augmenter après une séance d’exercice intense, il a été démontré qu’un entraînement aérobie et de résistance à plus long terme a avoir un impact bénéfique sur la réduction de l’inflammation chronique.

Problématique 

Une grande proportion d’adultes, en particulier les personnes obèses, n’atteignent pas les quantités recommandées d’activité physique hebdomadaire (c’est-à-dire au moins 150 minutes d’activité physique aérobique modérée ou 75 minutes d’activité physique vigoureuse par semaine, plus 2 à 3 séances hebdomadaires d’exercices de renforcement musculaire), le manque de temps étant cité comme un obstacle majeur à l’exercice régulier. 

A la recherche de l’exercice minimal efficace 

L’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) de faible volume, l’entraînement en résistance (RT) de faible volume (série unique) ou l’électro-myo-stimulation du corps entier (WB-EMS) (???), ont gagné en popularité ces dernières années, chez les sujets « obligés de faire du sport ».

Le LOW-HIIT

Le HIIT est un type spécifique d’entraînement cardiovasculaire consistant à alterner des périodes d’exercice et de récupération de différentes durées. Le HIIT  » à faible volume  » (LOW-HIIT) est un sous-type très efficace en termes de temps de l’entraînement par intervalles qui implique, selon la définition précédente, une durée cumulée de ≤10 min d’intervalles d’exercices vigoureux au cours d’une séance d’une durée totale de ≤30 min (y compris l’échauffement, les périodes de récupération et la récupération). 

Il existe de plus en plus de preuves que les protocoles LOW-HIIT puissent induire des améliorations (VO2max, glycémie) comparables, voire plus importantes que l’entraînement continu d’intensité modérée (MICT) traditionnel, en y consacrant moins de temps.

Les étirements 

La plupart des programmes d’étirement des muscles impliquent généralement des séries multiples de chaque exercice dans une séance d’entraînement. Cependant, il est possible qu’une seule série d’étirements suffise chez des populations auparavant sédentaires et dans diverses cohortes cliniques. 

L’électrothérapie du corps entier
  • Elle est apparue ces dernières années comme une technologie efficace en terme de temps, qui a gagné en popularité ces dernières années dans les centres de fitness commerciaux, car il permet un entraînement synchrone de tous les principaux groupes musculaires par stimulation électrique à l’aide de combinaisons d’exercice spécifiques. Intérêt ?

Que conseiller au patient ?

 

Découvrez la suite de ce contenu dès aujourd’hui en vous abonnant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s