Devenir végétarien pour de meilleures performances physiques ?


Ce qui fait la force de cette comparaison, c’est le choix de la population dans laquelle est issu l’échantillon : que des religieuses bouddhistes. Donc, entre végétariennes et non-végétariennes, toutes choses sont quasi égales par ailleurs.

Ce qui en fait la faiblesse, c’est sa validité externe, puisque les conclusions ne sont peut être pas applicables au jeune urbain occidental… Il faut prendre connaissance de l’introduction et de la discussion de l’article pour aller plus loin.

L’étude 

Le végétarisme religieux est devenu plus populaire chez les femmes et augmente avec l’âge. Cependant, des préoccupations ont été soulevées quant au fait que les végétariens sont moins productifs que les non-végétariens. 

Les auteurs ont cherché à comparer les caractéristiques de l’activité physique et de la performance physique chez des femmes végétariennes religieuses et non-végétariennes âgées de ≥ 45 ans correctement appariées. 

Les participantes (n = 160) ont été recrutées par échantillonnage de convenance dans la communauté de Hualien, à Taïwan, et appariées par des caractéristiques démographiques et cognitives. 

L’activité physique a été évaluée à l’aide de l’International Physical Activity Questionnaire-Short Form (IPAQ-SF). La performance physique a été évaluée à l’aide de la force de préhension des mains, du test assis-debout, de la vitesse de marche, du TuG test et du test fonctionnel d’extension (FRT). 

Globalement, 90 % des végétariens religieux pratiquaient le lacto-ovo-végétarisme.

Ce que l’étude conclu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s