Lombalgie il faudrait pouvoir tout lire


Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Avec la fin de kinotes, on se rend encore plus compte que c’est difficile de tout lire. 

Précédemment dans kinote, il avait été décrit que dans la population asymptomatique différentes anomalies au niveau de l’imagerie pouvaient être retrouvées. Laissant penser que celle-ci ne pouvait pas être un facteur prédictif d’une douleur lombaire. 

L’auteur Brinjijkji en 2015 avait fait une autre revue systématique montrant que l’IRM montrait une dégénérescence discale plus importante chez les adultes de moins de 50 ans souffrant de lombalgie. A croire que l’on a faire au docteur Jekyll !!! 

Méthode

Recherche dans Medline et Embase

Population :

– personnes asymptomatiques

– personnes symptomatiques avec lombalgies axiales avec ou sans symptômes radiculaires.

Deux examinateurs ont évalué chaque article pour les résultats suivants : renflement discal, dégénérescence discale, extrusion discale, protrusion discale, fissures annulaires, modifications Modic 1, modifications Modic, sténose du canal central, spondylolisthésis et spondylolyse. 

La méta-analyse a été réalisée en utilisant un modèle à effets aléatoires.

Résultats 

14 études retenues

3 097 personnes :

– 1 193, 38,6 %, asymptomatiques

– 1 904, 61,4 %, symptomatiques

On retrouvait une prévalence plus élevée chez les personnes symptomatiques de 50 ans ou moins pour

– un renflement discal (OR, 7,54 ; IC à 95 %, 1,28-44,56 ; P = 0,03)

– un spondylolyse (OR, 5,06 ; IC à 95 %, 1,65-15,53)                                       

– protrusion discale (OR, 2,65 ; IC 95 %, 1,52-4,62 ; P < 0,01)

– dégénérescence discale (OR, 2,24 ; IC 95 %, 1,21-4,15, P = 0,01).

Les résultats d’imagerie non associés à la lombalgie comprenaient tout changement de Modic (OR, 1,62 ; IC à 95 %, 0,48-5,41, P = 0,43), une sténose du canal central (OR, 20,58 ; IC à 95 %, 0,05-798,77 ; P = 0, 32), une zone de haute intensité (OR = 2,10 ; IC 95 %, 0,73-6,02) 

Conclusion

L’intérêt de la lecture d’articles qui démontre qu’il fait savoir moduler son propos. 

Cette méta-analyse nous rapproche plus de la vue mécaniste du corps. 

Une méta analyse en avril l’autre en décembre le même auteur les voies de la science sont impénétrables.

A vos lectures d’imageries ! 

Références bibliographiques

Brinjikji W, Diehn FE, Jarvik JG, Carr CM, Kallmes DF, Murad MH, Luetmer PH. MRI Findings of Disc Degeneration are More Prevalent in Adults with Low Back Pain than in Asymptomatic Controls: A Systematic Review and Meta-Analysis. AJNR Am J Neuroradiol. 2015 Dec;36(12):2394-9. doi: 10.3174/ajnr.A4498. Epub 2015 Sep 10. PMID: 26359154; PMCID: PMC7964277.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s