Mise à jour du guide clinique du NICE sur la lombalgie de l’adulte : les 30 commandements


photo of child reading holy bible
Photo de nappy sur Pexels.com

30 points que tout professionnel de santé devrait connaître et appliquer

Depuis les dernières recommandations du NICE sur la lombalgie (2008), de l’eau a coulé sous les ponts, mais globalement…

Évaluation des risques :

1- À chaque nouvel épisode de lombalgie avec ou sans sciatique, le STarT Back risk assessment tool en premier lieu tu utiliseras,
2- Si cet indicateur est globalement positif, un message positif et rassurant sur les suites heureuses habituelles de la lombalgie tu dispenseras, les attitudes actives tu encourageras,
3- Dans le cas contraire une prise en charge plus complexe et plus intense tu pratiqueras (par exemple avec exercices avec ou sans thérapie manuelle ou approche psychologique)

Imagerie médicale :

4- Le recours à l’imagerie tu n’encourageras pas, même dans le cas du recours à un spécialiste, sauf si cela est susceptible de modifier la prise en charge

Prises en charge non-médicales :

5- Continuer les activités habituelles, tu conseilleras,
6- Des exercices adaptés aux patients, en fonction de leurs capacités et de leurs choix tu donneras,
7- Lombostat et corset jamais tu ne proposeras,
8- Semelles orthopédiques jamais tu ne confectionneras,
9- Chaussures instables jamais tu ne proposeras,
10- Les tractions vertébrales tu oublieras,
11- Manipulation vertébrale, mobilisation passive ou massage pour la lombalgie avec ou sans sciatique tu pourras utiliser, mais uniquement comme une partie du traitement incluant exercices ou prise en charge psychologique,
12- L’acupuncture tu oublieras,
13- Ton appareil d’ultra-sons tu revendras,
14- Tes appareils de TENS, excito-moteurs, courants interférentiels dans un tiroir oublié dont tu perdras la clé tu placeras,
15- Préférentiellement dans un contexte de douleur persistantes et/ou non améliorées par les traitements antérieurs Une approche cognitive comportementale uniquement comme complément d’une prise en charge globale, avec ou sans thérapie manuelle, tu choisiras,
16- Le retour au boulot tu faciliteras,
17- Aux AINS tu penseras, en tenant compte des problèmes gastro-intestinaux, de la toxicité hépatique et cardio-rénale, des autres facteurs de comorbidité du patient, dont son âge. Pour la prise en charge de la sciatique, le guideline du NICE concernant les douleurs neuropathiques tu consulteras,
18- Quand tu penseras aux AINS, le plus court temps possible à la plus petite dose tu les prescriras,
19- Aux faibles opiacés, avec ou sans paracétamol, dans la lombalgie aiguë tu penseras uniquement si les AINS sont contre-indiqués, non tolérés ou inefficaces, et jamais en traitement routinier,
20- Le paracétamol sans autre traitement tu oublieras,
21-  Jamais les opiacés dans la lombalgie chronique tu ne prescriras,
22- Jamais d’anti-dépresseurs ni anti-convulsivants tu ne prescriras.

Traitements invasifs :

23- Les injections intra-rachidiennes tu oublieras,
24- Aux dénervations par radio-fréquence (?) tu penseras, lorsque les autres traitements non-chirurgicaux n’ont pas marché et que les douleurs, au-delà de 5 sur l’EVA, semblent avoir été initiées par les structures innervées par la branche médiale des nerfs rachidiens. De dénervation par radio-fréquence que chez les lombalgies chroniques tu feras ; leur effet antalgique lors d’une anesthésie préalable de ce nerf tu vérifieras. Jamais d’imagerie médicale comme préalable à ce traitement tu ne proposeras,
25- Dans les cas de sciatique sévère aiguë, aux injections d’anesthésique local et de stéroïdes épiduraux tu penseras,
26- En présence de canal lombaire étroit avec claudication neurologique, ce traitement tu oublieras,

Chirurgie :

27- Les patients obèses, ou gros fumeurs, ou en détresse psychologique, chez le chirurgien tu n’enverras pas,
28- À la décompression rachidienne lorsque la sciatique a été rebelle aux autres traitements et que l’imagerie correspond aux symptômes, tu penseras,
29- Jamais d’arthrodèse à des patients lombalgiques tu ne proposeras, sauf dans le cas d’une étude contrôlée randomisée (!)
30) Jamais de prothèse discale tu ne proposeras.


Référence bibliographique :

Sans titreNICE guideline. Low back pain and sciatica in over 16s: assessment and management. Publié le 30 November 2016

Guide clinique disponible en ligne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s