Mesure échographique de la section des muscles postérieurs du cou


Procédure 

Afin d’évaluer la section du grand droit postérieur de la tête (GDP), des extenseurs cervicaux (EC), du semi-épineux de la tête (SET), le patient est placé en procubitus, la tête dans le trou de la têtière, en légère flexion. 

Le grand droit postérieur est situé entre le processus épineux vestigial de C1 et la ligne courbe semi-circulaire inférieure. Il est en profondeur des autres. Le processus épineux de C2, identifié à la palpation, sert de repère osseux. La sonde déplacée latéralement permet d’identifier la lame de C2, donc celle de C1 au-dessus. 

Pour le multifide cervical, le semi-épineux du cou et les rotateurs, C7 sert de repère pour identifier les articulaires C5-C6 la sonde étant verticale, puis elle est à nouveau placée horizontalement. L’insertion latérale du multifide sur la facette articulaire et la capsule est identifiée. L’épaisseur est mesurée entre deux lignes échogènes identifiant le fascia postérieur et C5. C4 sert de repère ensuite pour localiser le semi-épineux du cou et de la tête.

Fiabilité 

BoussoleLa fiabilité inter-examinateurs est bonne pour le muscle SET et modérée voire pauvre pour les muscles GDP et EC, plus profonds [28].

Validité

L’intérêt de cet examen est encore fortement discuté. Plusieurs facteurs sont limitants, comme la normalisation des repères, la connaissance de l’anatomie et la fonction du muscle cible, le repérage précis des limites musculaires [14]. 

Références bibliographiques 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s