Marche virtuelle et maladie de Parkinson

Rédigé par le Samedi 21 Juillet 2018



 

Le but de cette courte étude était d’évaluer les effets de l’entraînement à la marche en réalité virtuelle (VR) sur la mobilité chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Trente-sept sujets atteints de cette affection ont été répartis en trois groupes (témoin = 12, VR = 12 et tapis roulant = 13) et soumis à 12 séances d’entraînement de vingt minutes.

Les évaluations impliquaient le test TUG (Timed Up and Go) avant l’intervention, après une séance, après les 12 séances et 30 jours après la fin de l’intervention.

Les groupes soumis à la VR (Xbox 360 Kinect game “Your Shape – Run the world”) et à l’entraînement sur tapis roulant ont pris moins de temps pour exécuter le test TUG que le groupe témoin.

Ces techniques permettent des améliorations de la mobilité par rapport à ne rien faire.

Références bibliographiques

Melo G, Kleiner AFR, Lopes J, Zen GZD, Marson N, Santos T, Dumont A, Galli M, Oliveira C. Effects of virtual reality training on mobility in individuals with Parkinson’s disease. Gait Posture. 2018 Jun 19. pii: S0966-6362(18)30798-7. doi: 10.1016/j.gaitpost.2018.06.071. Article en pré-publication.

Résumé disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s