Abord bio-psycho-social de la lombalgie 


adult agreement blur brainstorming
Photo de rawpixel.com sur Pexels.com

Les revues systématiques récentes montrent des effets prometteurs pour les interventions biopsychosociales multidisciplinaires (BPS) chez les patients souffrant de lombalgie chronique. De nos jours, des interventions du secteur para-public ont également été mises au point pour les établissements de physiothérapie en première intention. 

L’objectif de l’étude était d’examiner systématiquement les données probantes sur l’efficacité des interventions des services de soins primaires dans l’amélioration de l’incapacité fonctionnelle, de la douleur et du statut au travail des patients atteints de lombalgie chronique. 

Accessoirement, il s’agissait de fournir un aperçu détaillé des modèles d’intervention du modèle BPS, des programmes de formation des physiothérapeutes et des facteurs liés au processus (mise en œuvre pratique).

Méthodes 

Les auteurs ont recensé des essais contrôlés randomisés évaluant les interventions de BPS menées par un physiothérapeute en soins primaires chez les adultes (≥ 18 ans) présentant une lombalgie chronique non spécifique (≥ 12 semaines), ont été inclus.

Résultats 

La recherche a abouti à 943 références. 7 études contrôlées randomisées ont été incluses (1 426 participants). Les résultats montrent, à l’aide de preuves de qualité modérée (3 essais; 991 participants) qu’une intervention BPS est plus efficace que l’éducation et/ou le conseil pour réduire l’invalidité et la douleur à court, moyen et long terme. 

Des preuves de faible qualité (4 essais; 435 participants) ont été trouvées estimant qu’il n’y avait aucune différence en terme d’efficacité avec des traitements actifs physiques classiques.

Conclusions 

Les interventions BPS semblent plus efficaces que l’éducation / les conseils et aussi efficaces que les interventions prônant l’activité physique chez les patients atteints de lombalgie chronique. 

Les interventions du secteur para-public qui mettent clairement l’accent sur les facteurs psycho-sociaux (comprendre la neuro-physiologie de la douleur, les croyances néfastes, développer les capacités d’adaptation et progresser en fixant des objectifs) semblent les plus prometteuses. 


Références bibliographiques 

papr.2019.19.issue-1.cover

van Erp RMA, Huijnen IPJ, Jakobs MLG, Kleijnen J, Smeets RJEM. Effectiveness of primary care interventions using a biopsychosocial approach in chronic low back pain: a systematic review. Pain Pract. 2018 Oct 5. doi: 10.1111/papr.12735. Article en pré-publication.

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s