L’élévation active d’épaule est limitée : Généralités


city new york statue of liberty usa
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Mécanismes de l’élévation active

La fixation de la tête humérale par le supra-épineux 

Elle est illustrée lors de l’atteinte de l’épaule dite pseudo-paralytique, par rupture massive de la coiffe des rotateurs qui montre une ascention de la tête humérale sans abduction. La traction horizontale du supra-épineux fixe la tête et permet au deltoïde d’agir en élévation. Elle est expliquée par la décomposition des forces exercées par les deux muscles lors de l’abduction. 

Participation du deltoïde dans l’élévation 

boussoleLe deltoïde s’enroule sur la tête humérale comme un câble sur une poulie. La partie moyenne du deltoïde, fibreuse et multi-pennée [7] résiste à ces efforts et applique la tête humérale sur la glène [8, 9]. La bourse séreuse sous-acromio-deltoïdienne facilite ces mouvements. 

Gagey considère le deltoïde comme le «quadriceps de l’épaule», muscle qui peut se sidérer et qui doit être volumineux pour avoir cet effet compressif sur la tête humérale. 

Les adducteurs élevant le bras

De la qualité de recrutement des adducteurs dépendrait l’élévation harmonieuse de l’épaule. 

boussoleDes preuves électromyographiques contradictoires anciennes [10, 11, 12] évouent une participation des antagonistes lors du mouvement d’élévation sur sujets sains. Le sub-scapulaire et de façon moindre les adducteurs (grand dorsal, grand pectoral), l’infra-épineux et le petit rond jusqu’à 90°, stabiliseraient la tête humérale en abaissement médial.

La dégénérescence graisseuse du supra-épineux

boussoleLa dégénérecence graisseuse du supra-épineux a un effet négatif remarquable sur le devenir de l’épaule, avec des odds-ratio (OR) à 9.3, comparativement à d’autres facteurs, comme les ruptures étendues ou la faiblesse musculaire pré-opératoire (OR = 4.0), le nombre de muscles touchés (OR = 6.0), le diabète, la possibilité d’une compensation financière au travail (OR = 8.7), l’avancée en âge (OR = 2.8). La notion de traumatisme antérieur, la durée des symptômes avant chirurgie sont sans effets significatifs sur les suites [2].

Quel type d’exercice ?

boussoleUn programme de kinésithérapie active est aujourd’hui considéré comme une alternative favorable à la chirurgie dans les douleurs chroniques d’épaule, pour des prises en charge rééducative de l’ordre de 3 mois [3]. Il s’agit la plupart du temps d’un protocole comprenant des séries d’exercices variés, de différents modes et de différentes courses. 

Ainsi, rien n’indique à ce jour une prépondérance de l’intérêt du travail excentrique sur le travail concentrique dans le traitement actif des tendinopathies de la coiffe des rotateurs [4]. 

Il n’y a pas non plus de preuves avérées en faveur d’exercices en chaine ouverte, fermée, ou en auto-passif dans les mêmes pathologies [5].

Il n’y a pas suffisamment de preuves pour étayer ou réfuter l’emploi de stratégies spécifiques d’exercices résistifs dans la prise en charge des syndromes de conflit sous-acromial [6].


Références bibliographiques

[1] Rawat P, Eapen C, Seema KP. Effect of rotator cuff strengthening as an adjunct to standard care in subjects with adhesive capsulitis: A randomized controlled trial. J Hand Ther. 2016 Nov 21

[2] Raman J, Walton D, MacDermid JC, Athwal GS. Predictors of outcomes after rotator cuff repair-A meta-analysis. J Hand Ther. 2017 Feb 22. pii: S0894-1130(16)30189-2. doi: 10.1016/j.jht.2016.11.002. Article sous presse

[3] Holmgren T, Björnsson Hallgren H, Oberg B et al. Effect of specific exercise strategy on need for surgery in patients with subacromial impingement syndrome: randomised controlled study. BMJ. 2012 Feb 20;344:e787

[4] Dejaco B, Habets B, van Loon C, van Grinsven S, van Cingel R. Eccentric versus conventional exercise therapy in patients with rotator cuff tendinopathy: a randomized, single blinded, clinical trial. Knee Surg Sports Traumatol Arthrosc. 2017 Jul;25(7):2051-2059. doi: 10.1007/s00167-016-4223-x.

[5] Heron SR, Woby SR, Thompson DP. Comparison of three types of exercise in the treatment of rotator cuff tendinopathy/shoulder impingement syndrome: A randomized controlled trial. Physiotherapy. 2017 Jun;103(2):167-173.

[6] Shire AR et al. Specific or general exercise strategy for subacromial impingement syndrome-does it matter? A systematic literature review and meta analysis. BMC Musculoskelet Disord. 2017 Apr 17;18(1):158.

[7] Lorne E. Gagey O. The fibrous frame of the deltoïde muscle. Its fonctionnal and surgical relevance. Clinical orthopaedics. N° 386. p 222-225. 2001

[8] Dolto B. Le corps entre les mains. Hermann Ed. p 137. 1976

[9] Gagey O. Mechanics of the deltoid muscle. A new approach. Clinical Orthopaedics. N° 375. p 250-257. 2000

[10] Mayoux-Benhamou M.A. Revel M. Exploration électromyographique des adducteurs au cours de l’élévation antéro-latérale du membre supérieur. Déductions pour la rééducation de l’épaule. Journée de médecine physique et de rééducation 1992.

[11] Revel M., Amor B. : étude électrokinésiologique du sous-scapulaire, du grand dorsal et du grand pectoral au cours de l’abduction. Epaule et médecine de rééducation. Masson 1984

[12] Basmajian. Muscles alive. 1979

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s