Tester l’articulation coxo-fémorale

Cette note est consacrée :

  1. Aux tests destinés à mettre en évidence des déficits de mobilité de l’articulation coxo-fémorale. 
  2. Aux mesures des performances actives du sujet

Perte du secteur médial lors de la circumduction passive 

1

Objectifs

Il s’agit de rechercher une perte du secteur d’adduction horizontale ou une douleur provoquée lors de ce mouvement, fréquente dans une coxarthrose débutante. Ce pourrait être lié à une perte du glissement postérieur de la tête fémorale. Le test permet de mettre en évidence un contact douloureux entre le col et le labrum ou un pincement, qui peut être rapporté à une dysplasie de la tête fémorale ou du col. 

Procédure

Le sujet est en décubitus dorsal. Le praticien est homolatéral à la hanche à traiter. La contre-prise est assurée par le poids du patient. La prise distale soutient le talon, la prise proximale guide la face antérieure du genou. Le praticien réalise une circumduction, c’est à dire une alternance de flexion-abduction-rotation latérale/flexion-adduction-rotation médiale. 

Cette mobilisation globale permet de se donner une idée sur les amplitudes de la hanche. Un patient présentant un début d’atteinte arthrosique se verra amputé de la partie médiale du mouvement : la flexion / adduction couplée à la rotation médiale réveillera des douleurs.

Valeurs 

Les valeurs sont qualitatives & dichotomiques : présence ou non d’une douleur et/ou d’une limitation ressentie par le kinésithérapeute et le patient. 

Variante, le test du frottement (Scour-Test)

La hanche est amenée à 90° de flexion, le genou en direction de l’épaule opposée, en rotation médiale. 

Une compression axiale est appliquée vers la hanche, dans la direction du fémur. Le test est positif lorsqu’une douleur survient au pli de l’aine. 

BoussoleFiabilité 

Sa fiabilité inter-examinateurs est donnée comme moyenne [15] à très bonne [19]. 

Validité 

Comparaison avec Se Sp RV+ RV- Références bibliographiques
Dysplasies sur radiographies 0,70 0,85 4,67 0,35 Lequesne  2012
Radiographies 0,62 0,75 2,48 0,51 Sutlive 2008 (Scour-test)
Injection anesthésique intra-articulaire 0,50 0,29 0,70 1,72 Maslowski 2010 (Scour-test)

Voir en infra à quoi correspondent ces chiffres

Règle de prédiction clinique d’une coxarthrose

L’examen de référence pour mettre en évidence une coxarthrose est une radiographie de face du bassin. Des patients avec un score de Kellgren & Lawrence de 2 ou plus sont considérés comme coxarthrosiques. 

5 examens cliniques ont été identifiés comme pertinents dans la recherche d’une coxarthrose : 

  1. Aggravation de la douleur lors du squat
  2. Douleur latérale de hanche lors de la flexion active
  3. Scour-test en adduction provoquant une douleur latérale de hanche ou à l’aine
  4. Extension active de hanche douloureuse
  5. Une rotation médiale passive de hanche diminuée, inférieure ou égale à 25°

BoussoleValidité 

Si au moins 4 de ces 5 examens cliniques apparaissent positifs, la probabilité d’avoir une coxarthrose est de 91% [15]. 

Comparaison avec Se Sp RV+ RV- Références bibliographiques
Radiographies 0,14 0,98 7,00 0,88 Sutlive 2008 (5 items)
Radiographies 0,48 0,98 24,00 0,53 Sutlive 2008 (4 items)
Radiographies 0,71 0,86 5,07 0,34 Sutlive 2008 (3 items)
Radiographies 0,81 0,61 2,08 0,31 Sutlive 2008 (2 items)
Radiographies 0,95 0,18 1,16 0,28 Sutlive 2008 (1 item)

Voir en infra à quoi correspondent ces chiffres

Test « FABERE » de Patrick

2

Objectifs

Il est destiné à mettre en évidence une souffrance antérieure coxo-fémorale ou sacro-iliaque.

Procédure 

Le patient est en décubitus, jambe en crochet, malléole latérale posée sur la partie inférieure de la face antérieure de cuisse (interposer la main caudale du kinésithérapeute entre malléole et cuisse évite des douleurs parasites). Le kinésithérapeute réalise un appui vertical sur le condyle médial du genou. 

Valeurs

Le patient arrête le geste lorsque le test est positif. Cela traduit une souffrance de la partie antérieure de l’articulation coxo-fémorale, du labrum. C’est aussi un signe de douleur sacro-iliaque par le baillement antérieur qu’il provoque. 

BoussoleFiabilité 

La fiabilité inter-examinateurs est passable (k à 0,47) [15]. 

Validité 

Comparaison avec Se Sp RV+ RV- Références bibliographiques 
Injection intra-articulaire sacro-iliaque 0,69 0,16 0,82 1,94 Dreyfus 1996
coxarthrose radiologique 0,57 0,71 1,97 0,61 Sutlive 2008 (pour une douleur de hanche)
Injection intra-articulaire sacro-iliaque 0,82 0,25 1,09 0,72 Maslowski 2010

Voir en infra à quoi correspondent ces chiffres

Manoeuvre de Stinchfield 

3

Procédure 

Le patient, en décubitus, est invité à lever le membre inférieur, genou en extension complète à 30° de flexion. Il maintient cette position pendant que le kinésithérapeute, latéral à lui, exerce une force à la partie supérieure du tibia, en direction dorsale.

Valeurs

 Le test est considéré comme positif s’il recrée la douleur du patient.  

BoussoleValidité 

Son cumul avec le test de Patrick et le Scour-test est préférable [13].

Tests Comparaison avec Se Sp RV+ RV- Références bibliographiques
Stinchfield  Injection anesthésique intra-articulaire 0,59 0,32 0,87 1,28 Maslowski 2010
Tests combinés hanche (Faber + Stinchfied + Scour) Injection anesthésique intra-articulaire 1,00 0,11 1,12 0,00 Maslowski 2010

Voir en infra à quoi correspondent ces chiffres

Appréciation de la décoaptation coxo-fémorale

4

Procédure 

Le sujet est en décubitus. Le kinésithérapeute est en bout de table, sa hanche fixant le membre inférieur controlatéral. Le membre inférieur à traiter est fermement empaumé au dessus des malléoles et amené en flexion et adduction légères. Demander au sujet de bien relâcher sa hanche. Tracter fortement et progressivement. Faire ballotter par des rotations le membre inférieur afin d’inciter au relâchement maximal.

Valeurs 

Sur un sujet jeune et/ou bien relâché, patient comme kinésithérapeute peuvent ressentir une sub-luxation de la tête fémorale, traduction de la décompression articulaire, à comparer avec le côté opposé.

Test de la sensibilité du ligament rond

Objectifs

Le ligament rond de la hanche est semblable au croisé antérieur du genou, un stabilisateur important qui résiste aux forces de subluxations de la hanche. Il est plus tendu lorsque la hanche est dans sa position la moins stable, soit la flexion, adduction et rotation latérale, détendu en abduction et rotation médiale. Une micro-instabilité peut se développer lorsqu’il est rompu, aggravée par les activités sportives comme la course à pied, football, tennis. Sa richesse en récepteurs lui fait jouer un rôle d’indicateur proprioceptif. Il est le vecteur d’une artère nourricière pour la tête fémorale, mais cet apport est négligeable chez l’adulte. Il pourrait agir comme un essuie-glace dans la répartition du liquide synovial [5].

Procédure

Patient en décubitus. Amener la hanche en flexion, adduction et rotation latérale, à la recherche d’une douleur inguinale. 

Valeurs

Ce n’est pas un test spécifique [5], mais, en présence d’une douleur de hanche de hanche persistante, une atteinte de ce ligament pourrait être suspectée à la suite d’une chute du sujet sur son genou fléchi, en adduction rotation latérale et flexion de hanche ou lors de la reproduction des symptômes dans ce mouvement combiné.

Mesures des performances actives

Les mesures articulaires comme celles destinées à évaluer la force musculaire sont décrites dans les chapitres consacrés aux secteurs passivement et activement limités.

Des mesures générales destinées à prendre date, sont idéalement à réaliser avant tout geste thérapeutique et reprises au fur et à mesure du traitement. Elles concernent les performances physiques et les activités de la vie quotidienne. 

BoussoleElles sont fortement recommandées [6].

Test des 6 minutes de marche (6-Minutes walk test) 

Il s’agit du nombre de mètres parcourus en 6 minutes, le patient pouvant utiliser ses aides de marche habituelles.

BoussoleFiabilité 

La fiabilité inter-examinateurs est très bonne [6].

Test des 40 mètres de marche (Self-paced walk test) 

Temps nécessaire pour parcourir 40 mètres de marche sans danger (en secondes). 

BoussoleFiabilité 

La fiabilité inter-examinateurs est très bonne [6].

Test de montée & descente des escaliers (Stair mesure test) 

Temps nécessaire pour monter et descendre 9 marches (en secondes). 

BoussoleFiabilité 

La fiabilité inter-examinateurs est très bonne [6].

Timed up-and-go test

Temps nécessaire pour se lever d’un fauteuil, faire 3 mètres, revenir s’asseoir (en secondes). 

Voir le descriptif dans le chapitre consacré à l’abord préliminaire du genou.


Références bibliographiques

[1] Andriacchi T. Hurwitz D. Gait biomechanics and the evolution of total joint replacement. Gait & Posture. Volume 5, Issue 3, June 1997, Pages 256–264

[2] Beselga C, et al., Immediate effects of hip mobilization with movement in patients with hip osteoarthritis: A randomised controlled trial. Man Ther. 2016 Apr;22:80-5

[3] Brantingham JW et al. Full kinetic chain manual and manipulative therapy plus exercise compared with targeted manual and manipulative therapy plus exercise for symptomatic osteoarthritis of the hip: a randomized controlled trial. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation. Volume 93, Issue 2, February 2012, Pages 259–267

[4] Bucciali N et al. Vérification d’une technique de décoaptation de hanche. Annales de Kinésithérapie tome 27. 28-34. 2000

[5] Cerezal L et al. Anatomy, biomechanics, imaging, and management of ligamentum teres injuries. Radiographics. 2010 Oct;30(6):1637-51

[6] Cibulka M et al. Hip Pain and Mobility Deficits – Hip Osteoarthritis: Clinical Practice Guidelines Linked to the International Classification of Functioning, Disability, and Health from the Orthopaedic Section of the American Physical Therapy Association. J Orthop Sports Phys Ther 2009;39(4):A1-A25

[7] French HP et al. Manual therapy for osteoarthritis of the hip or knee – A systematic review. Manual Therapy Volume 16, Issue 2, Pages 109-117 (April 2011) 

[8] French HP et al. Exercise and Manual therapy Arthritis Research Trial (EMPART) for osteoarthritis of the hip: A Multicentre Randomised Controlled trial. Arch Phys Med Rehabil. 2012 Oct 16.

[9] Henak C et al. Computed tomography arthrography with traction in the human hip for three-dimensional reconstruction of cartilage and the acetabular labrum. Clin Radiol. 2014 Oct;69(10):e381-91

[10] Hignet R. : La décoaptation de la coxo-fémorale. Annales de Kinésithérapie tome 20. 77-80. 1993

[11] Hoeksma HL et al. Comparison of manual therapy and exercise therapy in osteoarthritis of the hip: a randomized clinical trial. Arthritis Care and Research 2004;51(5) 

[12] Lequesne M et al. Le conflit antérieur fémoro-acétabulaire : état des lieux. Revue du Rhumatisme. Volume 79, Issue 1, January 2012, Pages 23–28

[13] Maslowski E et al. The diagnostic validity of hip provocation maneuvers to detect intra-articular hip pathology. PM R. 2010 Mar;2(3):174-81

[14] Sato T et al. Immediate Effects of Manual Traction on Radiographically Determined Joint Space Width in the Hip Joint. J Manipulative Physiol Ther. 2014 Sep 4.

[15] Sutlive TG et al. Development of a clinical prediction rule for diagnosing hip osteoarthritis in individuals with unilateral hip pain. J Orthop Sports Phys Ther. 2008 Sep;38(9):542-50

[16] Tixa S. Atlas d’anatomie palpatoire du membre inférieur. Investigation manuelle de surface. Masson. 1997

[17] Troisier O. Diagnostic clinique en pathologie ostéo-articulaire. Paris: Masson; 1990

[18] Vaarbakken K et al. Superior effect of forceful compared with standard traction mobilizations in hip disability ? Advances in Physiotherapy, Volume 9, Issue 3 2007, pages 117 – 128

[19] Cliborne AV, Waineer RS, Rhon DI, et al: Clinical hip tests and a functional squat test in patients with knee osteoarthritis: reliability, prevalence of positive test findings, and short-term response to hip mobilization, J Orthop Sports Phys Ther 34:676-685, 2004.


Interprétation des résultats de la fiabilité & de la validité des tests

Fiabilité 

Fiabilité inter-examinateurs. Interprétation du kappa selon Piette 2016 (Landis & Koch 1977)
Accord léger De 0 à 0,2
Accord faible  De 0,21 à 0,4
Accord modéré  De 0,41 à 0,6
Accord bon  De 0,61 à 0,8
Accord très bon ou presque parfait  De 0,81 à 1

 

Fiabilité inter-examinateurs. Interprétation du coefficient de corrélation intra-classes selon Piette 2016 (McDowell 2006)
Faible fiabilité  De 0 à 0,4
Fiabilité modérée De 0,41 à 0,59
Fiabilité acceptable De 0,6 à 0,74
Très bonne fiabilité De 0,75 à 1

Validité 

RV+ RV- Interprétation 
Égal ou supérieur à 10 Inférieur ou égal à 0,1 Bonne prédiction de la présence (RV+) ou de l’absence (RV-) de la pathologie grâce au test: L’évolution de la probabilité initiale à finale est forte, elle permet un diagnostic avec peu d’incertitude
Entre 5 et 10 Entre 0,1 et 0,2 Prédiction modérée de la présence (RV+) ou de l’absence (RV-) de la pathologie grâce au test. L’évolution de la probabilité initiale à finale est modérée, il est préférable de confirmer le diagnostic en le couplant avec un autre test. 
Entre 2 et 5 Entre 0,2 et 0,5 Faible prédiction de la présence (RV+) ou de l’absence (RV-) de la pathologie grâce au test. L’évolution de la probabilité initiale à finale est insuffisante pour le diagnostic, d’autres tests sont indispensables 
Entre 1 et 2 Entre 0,5 et 1 Prédiction rarement importante de la présence (RV+) ou de l’absence (RV-) de la pathologie grâce au test. L’évolution de la probabilité initiale à finale est insignifiante, le test n’a pas d’utilité diagnostique 

Référence bibliographique 

Piette P. Métrologie appliquée à la kinésithérapie : mesures, tests et bilans, concepts fondamentaux. EMC – Kinésithérapie-Médecine physique-Réadaptation 2016;0(0):1-15 [Article 26-007-A-40]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s