Exercices & maladie de Parkinson

man and woman standing beside pedestrian lane
Photo de Jimmy Chan sur Pexels.com

Une revue systématique et méta-analyse [Ni 2018] analysée dans un article du Journal of Physiotherapy [Plummer 2019] a identifié 669 études contrôlées randomisées, dont  40 ont été incluses dans la méta-analyse, avec un total de 1656 participants allant des stades I à IV de Hoehn et Yahr. 

Les scores PEDro allaient de 3 à 8 points, indiquant une qualité méthodologique à géométrie variable, faible à élevée. 

Les études portaient sur une vaste gamme d’interventions physiques, y compris l’entraînement à l’équilibre, la physiothérapie, l’endurance, le travail sur tapis roulant et la marche au sol, le tai chi, le yoga, la boxe, le cyclisme et la balnéothérapie. 

Par rapport aux groupes contrôle ne faisant pas d’exercice, les interventions ont démontré des résultats supérieurs pour une vitesse de marche confortable (g de Hedges = 0.45 IC à 95% [0,23 à 0,66]), vitesse de marche rapide (g= 0.43 IC à 95% [0,06 à 0,80]), longueur de la foulée / du pas (g= 0.38 IC à 95% [0,11 à 0,65]) et test chronométré (g = −0.46 IC95% [-0,71 à -0,21]). 

Dans la majorité des comparaisons, il n’y avait pas de différence significative dans les effets du traitement lorsque les interventions étaient comparées à des groupes contrôle pratiquant d’autres traitements actifs. 

Les interventions n’ont eu aucun effet significatif sur les temps de double contact lors de la marche, le test de marche de 6 minutes, le Dynamic Gait Index, et le questionnaire Freezing of Gait. 

Conclusions

Les interventions basées sur des exercices actifs peuvent améliorer la vitesse de la marche, la longueur des pas et le test Timed Up and Go chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Il y a peu de preuves actuellement qu’un entraînement physique puisse être supérieur à un autre.

Commentaire 

La taille de l’effet est moyenne, ce qui peut expliquer pour quelle raison un praticien peu ne pas remarquer «à l’oeil nu» ces réels progrès.


Références bibliographiques 

Ni M, Hazzard JB, Signorile JF, Luca C. Exercise guidelines for gait function in Parkinson’s disease: A systematic review and meta-analysis. Neurorehabil Neural Repair. 2018;32:872–886.

X18369553Plummer P. Critically appraised paper: Exercise interventions improve some walking-related outcomes in people with Parkinson’s disease [synopsis]. J Physiother. 2019 Apr;65(2):108. doi: 10.1016/j.jphys.2019.01.004.

(Article en accès libre) 

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s