Pourquoi le bio-psycho-social, ce n’est pas si simple


Neus1
Outil diagnostic ultime pour la classification des lombalgiques chroniques. Par LHOON — Travail personnel, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=658211

La lombalgie chronique est un trouble complexe dans lequel les processus nociceptifs centraux et périphériques sont influencés par des facteurs de multiples dimensions associées à la lombalgie (par exemple, le mouvement, la sensibilité à la douleur, les facteurs psychologiques). 

À ce jour, les résultats pour les traitements appariés à des sous-groupes unidimensionnels (par exemple liés à des facteurs psychologiques) ont été médiocres. 

Par conséquent, un sous-groupe unidimensionnel peut ne pas refléter la complexité des présentations de lombalgie chronique à un niveau individuel. 

Le but de cette étude était donc d’explorer les schémas de classification au niveau individuel dans les trois études de sous-groupes intra-dimensionnels précédemment publiées. 

Méthodes 

Des données transversales et multidimensionnelles ont été recueillies chez 294 personnes atteintes de lombalgie chronique. 

Le comportement des sous-groupes dans chacune des trois dimensions importantes sur le plan clinique (sensibilité à la douleur, profil psychologique, réponses à la douleur après une flexion vertébrale répétée) a été brièvement passée en revue. 

Résultats 

Sur les 27 tendances possibles pour ces dimensions, 26 étaient représentées dans la cohorte. 

Conclusions 

Ce résultat met en évidence le fait que, bien que l’on ait pensé qu’un sous-groupe unidimensionnel soit utile pour guider le traitement, il est peu probable qu’il capture toute la complexité de la lombalgie chronique. 

La quantité de complexité importante pour obtenir les meilleurs résultats pour le patient n’a pas encore été testée. 

Implications 

Pour les cliniciens, cette étude met en évidence la grande variabilité des présentations des personnes atteintes de lombalgie chronique au niveau individuel. 

Par exemple, les cliniciens ne doivent pas supposer que les personnes ayant un niveau élevé de sensibilité à la douleur auront également une détresse psychologique élevée et une sommation de la douleur après une flexion vertébrale répétée. 

Une approche plus flexible, multidimensionnelle et raisonnée sur le plan clinique pour définir la complexité du patient peut être nécessaire pour éclairer les soins individualisés centrés sur le patient. 

Ces soins individualisés pourraient améliorer l’efficacité du traitement. 

Cette étude a également des implications pour les chercheurs, soulignant l’inadéquation des processus de sous-groupes unidimensionnels et les difficultés méthodologiques pour dériver des sous-groupes dans des données multidimensionnelles.

Commentaire 

Note établie à partir du seul résumé. Pour l’instant DeepDyve ne m’affiche pas les articles en cours de publication… En attendant de le lire, si vous avez déjà accès au texte intégral, merci de me faire part de toute inexactitude ou renseignement complémentaire me permettant d’enrichir ma note. 


Références bibliographiques 

s18778879Rabey M, Smith A, Kent P, Beales D, Slater H, O’Sullivan P. Chronic low back pain is highly individualised: patterns of classification across three unidimensional subgrouping analyses. Scand J Pain. 2019 Jun 29. pii: /j/sjpain.ahead-of-print/sjpain-2019-0073/sjpain-2019-0073.xml. doi: 10.1515/sjpain-2019-0073. Article en pré-publication.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s