Effets de l’exercice sur la douleur neuropathique animale expérimentale


white baby mouse
Souris volontaire & grassement payée pour participer à l’étude. Photo de Pixabay sur Pexels.com

Cette méta-analyse a regroupé les études portant sur les effets de l’exercice sur les douleurs neuropathiques induites par des lésions expérimentales neurales périphériques chez le rat. 

Quatorze études ont été incluses. 

Il s’agissait de vérifier la sensibilité  mécanique et thermique de la patte après exercices.

Pour le seuil de retrait mécanique, les rats du groupe ayant bénéficié d’exercices présentaient des seuils significativement plus élevés que ceux du groupe témoin.

De même, la latence de retrait à la stimulation thermique a augmenté dans le groupe soumis à l’exercice par rapport au groupe témoin. 

Ils font comment ? 

Voir cette note, où la procédure est expliquée pour la stimulation tactile.

Procédures

Les exercices étaient soit :

  • De la course sur tapis roulant (10 à 60 m/min, 4 à 7 jours/semaines, durant 3 à 10 semaines), 
  • De la nage (90 min/jour pendant 39 jours).

Les lésions correspondaient à des ligatures ou blessures expérimentales de nerf sciatique, des neuropathies diabétiques induites. 

Conclusion

Cette méta-analyse confirme l’impact de l’exercice sur l’augmentation du seuil de retrait mécanique et de la latence de retrait thermique sur des modèles animaux. 

Commentaire 

Bon. On n’est pas des rats, mais pourquoi ne pas s’en servir pour conseiller aux patients souffrant de sciatique de marcher intensément ou d’aller à la piscine deux à trois fois par semaine pour diminuer leurs sensibilités sciatiques ? 

A lire sur le sujet :

Si vous avez la patte arrière droite sensible, faites vous manipuler les lombaires


Références bibliographiques 

article-marketing-message-1f3be380-af93-4b04-a218-32e22eb3bddaGuo JB, Chen BL, Wang Y, Zhu Y, Song G, Yang Z, Zheng YL, Wang XQ, Chen PJ. Meta-Analysis of the Effect of Exercise on Neuropathic Pain Induced by Peripheral Nerve Injury in Rat Models. Front Neurol. 2019 Jun 14;10:636. doi: 10.3389/fneur.2019.00636.

(Article en accès libre) 

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s