Gonalgies ? Travailler l’extension rachidienne !

Squelette PSR de trois quart face copier

Plus de 50% de la masse corporelle est concentrée dans la tête, les bras et le tronc. Ainsi, de petits écarts dans l’orientation du tronc pendant la marche normale pourraient influer sur la position du centre de masse par rapport aux centres articulaires des membres inférieurs et avoir un impact sur la biomécanique des membres inférieurs.

Question posée par cette étude 

Les personnes souffrant de gonarthrose ont-elles une cinématique différente du tronc, du bassin ou de la hanche par rapport aux participants sains lors de la marche ?

Méthodes 

Les cinématiques dans les plans sagittal et frontal, au cours de la marche, ont été comparées entre un groupe en bonne santé et une cohorte de personnes souffrant de gonarthrose.

Résultats 

Les personnes atteintes de gonarthrose marchaient avec une augmentation moyenne de la flexion du tronc de 2,6 °. Bien que cette différence ait été plus prononcée au début de la phase d’appui, elle s’est maintenue pendant toute cette phase. 

Il n’y avait pas de différences, entre les groupes, dans la cinématique du bassin ou de la hanche du plan sagittal. 

Il n’y avait pas non plus de différence de cinématique du tronc, du bassin ou de la hanche dans le plan frontal.

Intérêt 

La plupart des recherches antérieures sur la marche portant sur le mouvement du tronc chez les personnes souffrant de gonarthrose se sont concentrées sur le plan frontal. 

Les données de cette étude suggèrent qu’une augmentation de la flexion du tronc pourrait être une caractéristique clinique des personnes atteintes de cette maladie. 

Une flexion altérée du tronc pourrait affecter les moments articulaires et les schémas musculaires. Une piste à suivre donc.

Commentaire 

Ca me va assez cette histoire : une cyphose thoracique et une délordose lombaire qui augmentent avec l’âge, un patient qui plonge en avant et tente de compenser cette chute antérieure par un flessum de hanches et de genoux qui finissent par devenir douloureux…

Note établie à partir du seul résumé. Si vous avez accès au texte intégral, merci de me faire part de toute inexactitude ou renseignement complémentaire, que je corrige ma copie 🙂


Références bibliographiques 

Gait & PosturePreece SJ, Algarni AS, Jones RK. Trunk flexion during walking in people with knee osteoarthritis. Gait Posture. 2019 Jun 19;72:202-205. doi: 10.1016/j.gaitpost.2019.06.012. Article en pré-publication.

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s