Se faire manipuler pour de meilleures performances, quelle drôle d’idée


blue and white wooden modes store
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Les sportifs ne sont pas les derniers à utiliser les services de thérapeutes manuels, d’ostéopathes en cas de contre-performances. Cependant, l’efficacité de la manipulation vertébrale pour améliorer les performances sportives chez des athlètes en bonne santé n’est pas claire. 

Cette revue systématique a analysé la littérature sur ses effets supposés. 

Sur 1415 articles examinés, 20 études présentaient un faible risque de biais, sept étaient des essais croisés randomisés, 10 étaient des essais contrôlés randomisés et trois étaient des études pilotes. 

Quatre études ont montré que la manipulation vertébrale n’avait aucun effet sur les paramètres physiologiques au repos ou pendant l’exercice.

Aucun effet n’a été retrouvé sur la cinématique scapulaire ou la variation de l’épaisseur du transverse abdominal.

Trois études ont identifié des changements dans l’activation musculaire du membre supérieur ou inférieur, ce que n’ont pas montré deux autres études. 

Cinq études ont montré des impacts sur l’amplitude de certains mouvements. 

Une étude a montré une augmentation de la proprioception lombaire et deux changements identifiés parmi les variables baropodométriques après manipulation vertébrale. 

Des études spécifiques rattachées à un sport particulier n’ont montré aucun effet sur les performances, à l’exception d’une légère augmentation de la précision des lancers francs au basketball.

Conclusion des auteurs 

La prépondérance des preuves suggère que la manipulation vertébrale par rapport à un simulacre ou à d’autres interventions n’améliore pas les résultats basés sur la performance dans une population adulte asymptomatique. 

De plus, toutes les études ne s’intéressent qu’aux effets immédiats. Dans les quelques études suggérant un effet immédiat positif, l’importance de ce changement est incertaine. D’autres études spécifiques de performance de haute qualité sont nécessaires pour confirmer ces résultats préliminaires.

Commentaire

Vous pouvez jeter un oeil sur le tableau synthétisant les différentes études retenues. Les sujets sont évidemment très disparates et vous ne risquez pas de trouver forcément l’étude qui corresponde à vos préoccupations du jour.

Toujours est-il que, dans l’absolu, rien n’indique  que la manipulation vertébrale – thérapie quotidienne dans bien des clubs – soit intrinsèquement d’un quelconque intérêt sur le sujet en bonne santé (et pourtant, avoir d’excellents résultats sur quelqu’un en pleine santé est incomparablement plus facile que d’améliorer des tableaux cliniques sur des sportifs souffrant d’un appareil musculo-squelettique déficient…).


Références bibliographiques 

Corso M, Mior SA, Batley S, Tuff T, da Silva-Oolup S, Howitt S, Srbely J. The effects of spinal manipulation on performance-related outcomes in healthy asymptomatic adult population: a systematic review of best evidence. Chiropr Man Therap. 2019 Jun 7;27:25. doi: 10.1186/s12998-019-0246-y. 

Article disponible en ligne

Articles en rapport avec le sujet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s