Prédire la mort sur 5 ans


flowers marguerites destroyed dead
Photo de Gratisography sur Pexels.com

Oldies but goldies, quelques notes passent les années sans que leurs conclusions soient trop remises en cause… Ou pas. Je profite de l’été pour ce retour vers le (peut être) futur. Note rédigée originellement dans ActuKiné le Mercredi 24 Juillet 2013

Brrrr… On pourrait imaginer qu’avec les progrès de la génétique, prédire la date de la mort nécessiterait une avancée en recherche fondamentale pour trouver les outils adéquats. A vingt ans, peut être.

À 70 ou 90 ans, avec un chronomètre, un pèse-personne, et un mètre-ruban, les cadres de santé (!) vont pouvoir planifier le taux d’occupation de leurs lits.

Cynique, tout çà ? Lisez d’abord le nom de la revue…

La vitesse de marche

Chez les personnes âgées, la vitesse de marche est considérée comme pouvant être un facteur prédictif de la mortalité.

Est-ce que ce caractère prédictif vaut pour toutes les causes de mortalité ou est-il influencé par la démence, la dépendance dans les activités de la vie quotidienne, l’utilisation d’aides de marche ?

Une étude [1] de cohorte prospective suédo-finnoise a porté sur 772 sujets (âge moyen 89.6 ans), dont 70% de femmes, 33% souffrant de démence, 54% présentant une dépendance vis à vis des activités de la vie quotidienne, 39% habitant dans des structures aménagées. Ont été mesurées la vitesse de marche au delà de 2,4 mètres et la mortalité jusqu’à 5 ans.

Valeurs :

La moyenne de cette vitesse est de 0.52 ± 0.21 m/s pour 80 % des sujets capables de réaliser le test.

Une analyse multivariée n’a pas montré d’inter-action entre vitesse de marche et âge, sexe, démence, dépendance et aides de marche.

Conclusion :

Parmi les personnes âgées de 85 ans ou plus, y compris les personnes dépendantes dans les activités de la vie quotidienne et souffrant de troubles de la démence, la vitesse de marche habituelle est un facteur prédictif indépendant de mortalité toutes causes confondues à 5 ans.

L’incapacité de marcher à la vitesse d’au moins 0,5 m/s semble y être associée à un risque de mortalité plus élevé.

Commentaire :

La mortalité à 5 ans de sujets ayant en moyenne 90 ans ?

L’indice de masse corporelle

Il est considéré comme un facteur prédictif de la mortalité sur le court-terme. 63 % de 181 résidents de maison de retraite âgés de plus de 70 ans suivis sur 5 ans sont morts. L’indice de masse corporelle était différent chez eux comparativement à ceux restant en vie. Vous pourrez lire les conclusions étonnantes de cette étude italienne [2], portant cette fois-ci sur le long terme…les sucres lents des pastas, peut être ?


Références bibliographiques :

[1] Toots A, Rosendahl E, Lundin-Olsson L, Nordström P, Gustafson Y, Littbrand H. Usual Gait Speed Independently Predicts Mortality in Very Old People: A Population-Based Study. J Am Med Dir Assoc. 2013 May 23. pii: S1525-8610(13)00231-4. doi: 10.1016/j.jamda.2013.04.006. Article sous presse.

Résumé de l’article disponible en ligne

[2] Nicola Veronese et al. Body Mass Index as a Predictor of All-Cause Mortality in Nursing Home Residents During a 5-Year Follow-up. Journal of the American Medical Directors Association. Volume 14, Issue 1, January 2013, Pages 53–57

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s