Allumer le cerveau à l’IRM avec une manipulation vertébrale thoracique 


person holding string lights photo
Photo de David Cassolato sur Pexels.com

Une analyse secondaire [1] de deux études d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle [2,3] portant sur l’effet de la manipulation vertébrale thoracique sur l’activité cérébrale liée à la douleur a été faite. 

Il s’agissait :

  • D’une étude non contrôlée [2] et en aveugle menée chez des volontaires sains (étude 1, n = 10 dont 5 femmes de 31.2  ± 10.0 ans de moyenne d’âge) et,
  • D’une étude contrôlée randomisée [3] chez des sujets présentant une cervicalgie aiguë à subaiguë (étude 2, n = 24 dont 16 femmes, de 38.0 ± 15.1 de moyenne d’âge).

Méthodes 

L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle a été réalisée au cours d’une stimulation mécanique nocive de l’index à l’aide de filaments de Von Frey avant et après manipulation vertébrale réélle [2], réelle ou simulée [3]. L’effet de la manipulation vertébrale sur l’activité cérébrale liée à la douleur a été étudié dans des régions du cerveau définies comme prédictives de la douleur physique (NPS pour Neurologic Pain Signature).

Résultats 

Dans une étude [2], la douleur mécanique évoquée et l’activation de la NPS ont diminué après dog-technic ((p <0,001 et p = 0,010 respectivement), les modifications de la douleur évoquée et de l’activation de la NPS sont corrélées (r= 0,418, p = 0,016). 

Dans l’autre étude [3], les douleurs cervicales (p = 0,046) et l’activation des NPS (p = 0,033) ont diminué après la manipulation vertébrale mais non avec une manipulation vertébrale factice. 

Les associations entre douleur évoquée, cervicalgie et activation du NPS n’étaient pas significatives et étaient moins claires, peut être en raison d’une puissance inadéquate, de limitations méthodologiques ou d’autres facteurs de confusion.

Conclusions 

Les résultats fournissent des preuves préliminaires que la manipulation vertébrale pourrait modifier le traitement de l’activité cérébrale dans des régions spécifiquement liées à la douleur.


Références bibliographiques 

X22131582[1] Weber Ii KA, Wager TD, Mackey S, Elliott JM, Liu WC, Sparks CL. Evidence for decreased Neurologic Pain Signature activation following thoracic spinal manipulation in healthy volunteers and participants with neck pain. Neuroimage Clin. 2019 Oct 18;24:102042. doi: 10.1016/j.nicl.2019.102042. Article sous presse

(Article en accès libre)

Articles en rapport avec le sujet

[2] C. Sparks, J.A. Cleland, J.M. Elliott, M. Zagardo, W.C Liu. Using functional magnetic resonance imaging to determine if cerebral hemodynamic responses to pain change following thoracic spine thrust manipulation in healthy individuals. J. Orthop. Sports. Phys. Ther., 43 (5) (2013), pp. 340-348

[3] C.L. Sparks, W.C. Liu, J.A. Cleland, et al.Functional magnetic resonance imaging of cerebral hemodynamic responses to pain following thoracic thrust manipulation in individuals with neck pain: a randomized trial. J. Manipulative. Physiol. Ther., 40 (9) (2017), pp. 625-634

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s