Un centimètre d’excursion du nerf sciatique lors d’une extension de genou avec ou sans radiculalgie


young woman against white background
Photo de Pixabay sur Pexels.com

Quelques données font part d’un mouvement du nerf sciatique observé in vivo au cours du Straight Leg Raising Test (SLR), en particulier chez des sujets symptomatiques. Une étude transversale et contrôlée a cherché à déterminer si les individus souffrant de sciatique présentait une perturbation des excursions neurales par rapport aux participants sains. 

Méthode : 

Les mouvements du nerf sciatique ont été mesurés par échographie à la face postérieure de cuisse chez des sujets asymptomatiques des sujets douloureux au SLR  sans et avec différentiation structurale et des personnes souffrant de sciatique, dans les plans transversaux et longitudinaux au cours d’un SLR en latérocubitus. Les mesures dans le plan longitudinal ont été recueillies auprès de 16 sujets asymptomatiques et 60 participants symptomatiques, celles dans le plan transversal chez 16 sujets asymptomatiques et 56 symptomatiques. 


Oldies but goldies, quelques études passent les années sans que leurs conclusions soient trop remises en cause… Ou pas. Retour vers le (peut être) futur. Note rédigée originellement dans ActuKiné le  le Mercredi 26 Août 2015


Amplitudes : 

Les mouvements du nerf dans le plan longitudinal : 

Les excursions dans le sens longitudinal sont, sur une cuisse fléchie à 30° lorsqu’on étend le genou, de l’ordre du centimètre ; elles sont légèrement moins importantes chez les sujets symptomatiques. À 60° de flexion de hanche, l’excursion moyenne est plus importante (de l’ordre de 12 mm pour les asymptomatiques, un poil moins pour les «neuraux», mais la différence entre les groupes n’est pas significative. 

Les mouvements du nerf dans le plan transversal : 

Globalement, les sujets asymptomatiques et ceux dont la souffrance lors du test ne pouvait être imputée à une structure neurale après différentiation structurale présentaient un déplacement latéral du nerf lors du test à 30 et 60° de flexion de hanche. A contrario, les sujets positifs au SLR présentant une souffrance neurale ou une radiculopathie avaient un tendance globale à l’excursion médiale, malgré de grosses disparités entre les groupes. De même le déplacement du nerf se faisait vers la superficie dans les groupes «non-neuraux», plutôt vers la profondeur à 60° de flexion pour les neuropathies. 

Conclusion : 

Les seules différences significatives ont été retrouvées dans le plan transversal ; Il n’y avait pas de différences significatives des excursions du nerf dans le sens longitudinal entre les groupes. 


Références bibliographiques : 

Ridehalgh C et al. Sciatic nerve excursion during a modified passive straight leg raise test in asymptomatic participants and participants with spinally referred leg pain. Man Ther. 2015 Aug;20(4):564-9. doi: 10.1016/j.math.2015.01.003. 

Résumé disponible en ligne 

Articles en rapport avec le sujet

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s