Massage ou chauffage après l’effort physique intense ?


beer filled mug on table
Traitement symptomatique de la contracture musculaire après effort. Photo de Engin Akyurt sur Pexels.com

La douleur musculaire d’apparition retardée (DOMS) est un symptôme spécifique qui survient généralement après un effort musculaire excentrique inhabituel. Il augmente généralement de 24 à 72 h après l’exercice et peut affecter les performances physiques. 

La physiopathologie des DOMS reste floue, même si elle semble être liée à la phase de remodelage des myofibrilles. 

Différents types de traitements ont été proposés pour minimiser les DOMS après l’effort ; cependant, il n’existe aucun traitement de référence évident. 

Parmi les traitements les plus populaires et les plus faciles à appliquer, le massage manuel est souvent pratiqué par les cliniciens et est considéré comme efficace pour réduire les symptômes. 

Cette étude visait à comparer son efficacité avec celle de la diathermie, ou d’une diathermie factice chez les participants atteints de DOMS des membres inférieurs.

Méthodes 

Le Millet Tour du Rutor Extrême est une des plus grandes compétitions internationales de ski alpinisme, qui se déroule tous les deux ans, à la fin du mois de mars, à Arvier, dans la Vallée d’Aoste, sur le glacier du Rutor.

Cette compétition fait partie de La Grande Course, circuit international des compétitions de ski alpinisme. A chaque édition, 600 athlètes s’affrontent pendant les trois jours de compétition, sur un tracé technique et intransigeant.

Les participants y souffrant de DOMS des membres inférieurs ont été inclus dans l’étude.

 Ils ont été assignés au hasard pour subir une véritable diathermie locale (Red Coral, Tecnosix, Sixtus, Italy), une fausse diathermie ou un massage manuel, ciblant les zones douloureuses. Chaque traitement durait 10 minutes.

eng0002-e-379
Application de la diathermie localisée

Indicateurs 

EVA et GRoC (impression globale de changement par le patient) ont servi d’indicateurs principal et secondaire, respectivement, avant et immédiatement après le traitement. 

Résultats 

Aucune différence cliniquement pertinente n’a été observée concernant l’EVA entre massage, diathermie fictive ou non. 

Le GRoC montrait une dispersion des valeurs selon les groupes, mais rien de bien tranché. 

Les sujets traités par diathermie réelle ou simulée y croient ou pas, puisqu’ils ont déclaré ont déclaré se sentir «beaucoup mieux» ou «aucun changement» ou «pire».

Les massés ont plutôt déclaré se sentir «mieux » ou « modérément mieux »après traitement.

Conclusions des auteurs :

Des études futures sont nécessaires pour mieux comprendre le traitement des DOMS dans la pratique clinique 🙂

Commentaire

Je suis sûr qu’un quatrième groupe passant dix minutes au bar avec une bonne bière mettrait tout le monde d’accord. 


Références bibliographiques 

italieVisconti L, Forni C, Coser R, Trucco M, Magnano E, Capra G. Comparison of the effectiveness of manual massage, long-wave diathermy, and sham long-wave diathermy for the management of delayed-onset muscle soreness: a randomized controlled trial. Arch Physiother. 2020 Jan 15;10:1. doi: 10.1186/s40945-019-0073-4.

Article en accès libre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s