Les lombalgiques ont moins mal lorsqu’ils peuvent raconter leur histoire


Sans titre

Cette étude s’est donnée pour objectif d’étudier l’effet du processus d’examen (prise d’antécédents et examen physique) sur la douleur et la fonction du patient lombalgique.

Population-cible

Patients se présentant pour la première fois dans des cabinets de kinésithérapie pour une lombalgie (n = 34, 57,7 ± 18,7 ans, 53% de femmes). 

Indicateur principal

Échelle numérique d’évaluation de la douleur (NPRS) avant le début de l’évaluation initiale et après chaque composante de l’évaluation (prise d’antécédents et examen physique). 

Indicateurs secondaires 

Le Fear Avoidance Belief Questionnaire, la distance doigts-sol, le seuil de douleur à la pression en trois points locaux ou distants de la région lombaire, un score sur le catastrophisme.

La prise de connaissance des antécédents et l’examen physique ont été réalisés par un autre kinésithérapeute. 

Le temps d’examen et de contact entre kinésithérapeute et patient ont également été mesurés comme facteurs de confusion potentiels.

Procédure 

Après le consentement du patient et la fin de la paperasse de pré-examen, les patients ont été escortés vers une salle de traitement isolée pour les mesures physiques de flexion active du tronc et du seuil de douleur à la pression par un kinésithérapeute. 

Un autre kinésithérapeute, en aveugle de l’examen précédent, a collecté les informations portant sur la plainte principale, les mécanismes, les antécédents médicaux, les limitations fonctionnelles, le niveau de fonction antérieur, les facteurs sociaux et environnementaux. 

Le temps passé à ces examens a été noté. En utilisant une échelle de Likert, à la fin de la prise de donnée, le kinésithérapeute traitant a été invité à indiquer dans quelle mesure il / elle croyait qu’il (elle) était «en phase» avec le patient (0 = pas du tout en phase 10 = complètement en phase). 

Ensuite, le kinésithérapeute a effectué un examen physique selon ses convictions. Cet examen était dépourvu de tout traitement. 

L’examen physique comprenait l’examen des mobilités, le dépistage de troubles neurologiques, la palpation, la mobilité des articulations et des tissus mous, et des tests spéciaux selon les besoins en fonction de la présentation du patient pour formuler une hypothèse de travail nécessaire pour progresser avec traitement. 

La durée de l’examen physique a également été enregistrée. 

À la fin de l’examen physique, la distance doigts-sol & autres mesures cliniques ont été de nouveau répétées par le kinésithérapeute non présent. 

Résultats

Les participants ont montré une réduction statistiquement significative de la douleur grâce à la simple prise de leurs antécédents et d’un examen physique rachidien (de l’ordre d’1 point sur 10).

La réduction la plus importante se produit après le recueil de leurs antécédents. 

Conclusion 

Le processus d’évaluation a produit des effets thérapeutiques faibles mais significatifs en rapport avec la douleur, la peur, le catastrophisme, la DDS et la sensibilité. 

Que le kinésithérapeute s’estime ou non «en phase» avec le patient ne modifie pas les résultats. 

Commentaire 

Le grief majeur que l’on peut faire à cette étude reste quand même qu’elle n’est pas contrôlée….Nous pourrons donc nous prononcer différemment sur le sujet quand les sujets du groupes contrôles, accoudés au bar du coin en attendant leurs potes en train de se faire examiner, feront trois DDS entre chaque rasade de Budweiser (ou de Canada Dry s’ils préfèrent le champagne à la bière).


Références bibliographiques 

usaLouw, A., Goldrick, S., Bernstetter, A., Van Gelder, L. H., Parr, A., Zimney, K., & Cox, T. (2020). Evaluation is treatment for low back pain. Journal of Manual & Manipulative Therapy, 1–10. doi:10.1080/10669817.2020.1730056 

Articles en rapport avec le sujet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s