Neuro-sciences de la tristesse : les kinésithérapeutes en première ligne


man person people emotions
Photo de Gratisography sur Pexels.com

La tristesse est généralement caractérisée par des sourcils intérieurs surélevés, des coins abaissés de la bouche, une vitesse de marche réduite et une posture affaissée. 

Les circuits sous-corticaux fournissent une base neuro-anatomique, certaines zones pouvant être ciblées dans le traitement des troubles de la tristesse. 

Les études électro-physiologiques soulignent en outre un rôle pour la réduction de l’asymétrie gauche par rapport à l’asymétrie frontale droite dans la tristesse, soutenant l’intérêt pour la stimulation trans-crânienne du cortex pré-frontal dorso-latéral gauche comme cible anti-dépressive. 

Les études de neuro-imagerie (y compris de sérieuses méta-analyses) indiquent que la tristesse est associée à une activation corticale réduite, ce qui peut contribuer à réduire le contrôle inhibiteur parasympathique sur les circuits cardio-accélérateurs médullaires. 

Un contrôle cardiaque réduit peut – en partie – contribuer à des rapports épidémiologiques de réduction de l’espérance de vie dans les troubles affectifs, effets équivalents à un tabagisme excessif. 

Les auteurs de cette étude, fort heureusement en accès libre, suggérent que le domaine évolue vers un consensus théorique, dans lequel différents modèles relatifs à la théorie des émotions de base et au constructionnisme psychologique peuvent être considérés comme complémentaires, en travaillant à différents niveaux de la hiérarchie phylogénétique.

Et les kinésithérapeutes dans tout ça ?

En ces périodes troublées et confinées, la rééducation des muscles du visage sur Skype et par webcam prend toute la place que nous n’aurions jamais dû abandonner aux autres praticiens de santé, orthophonistes notamment.

La rééducation du rire est en effet totalement compatible avec les compétences des kinésithérapeutes : ils ne sont pas les derniers à pratiquer la blagounette.

Une levée de boucliers corporatistes

Le Conseil National de l’Ordre des Clowns, par principe de précaution, signale que la contagiosité de la pratique de télé-kinésithérapie du rire implique le port d’une charlotte et d’un masque FPP2 par le praticien comme par le patient, ce qui risque d’en limiter fortement l’intérêt thérapeutique.

Si le Syndicat National des Clowns s’est dit prêt à signer l’avenant élargissant le partage des compétences aux kinésithérapeutes aux motifs que « plus on est de clowns plus on rit », la Fédération Française des Clowns s’est montrée farouchement hostile à ces pratiques partagées. Selon le syndicat majoritaire, combattre la tristesse ne peut pas se faire en télé-rééducation, mais uniquement :

  • Avec la présence physique d’un clown diplômé de l’école du rire,
  • Au sein d’un Barnum doté d’un plateau technique sécurisé, suffisamment spacieux pour faire face aux conséquences sanitaires désastreuses d’un fou rire (distance de sécurité portée de 1 à 4 mètres entre les intervenants).

Le syndicat Vent Debout, seul représentant français de l’Internationale des Clowns Péteurs, s’insurge contre cette nouvelle concurrence illicite et revendique haut et fort le pet comme seule alternative à l’usage actuellement limité des voies aériennes supérieures dans les traitements par le rire :

  • Aucune étude ne mentionne de risque de propagation du Covid-19 par les voies aériennes digestives,
  • Le pet sonore en milieu confiné restera encore longtemps le gold-standard de la thérapie anti-tristesse.

Commentaire 

J’aurais peut être pas dû. Me resservir du velouté de topinambours.


Références bibliographiques 

hollandegrandebretagnebresilcanadaaustralieespagnefranceArias JA, Williams C, Raghvani R. The neuroscience of sadness: A multidisciplinary synthesis and collaborative review. Neurosci Biobehav Rev. 2020 Jan 27;111:199-228. doi: 10.1016/j.neubiorev.2020.01.006. Article en pré-publication.

Blague à part, une dense mise au point en accès libre 🙂

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s